Un fourgon transportant de l'or attaqué et brûlé par un groupe armé près de Lyon

© Sputnik . SputnikFeu
Feu - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Un fourgon transportant plusieurs colis, dont de l’or et des métaux précieux, a été attaqué par trois hommes armés à Rillieux-la-Pape, près de Lyon, rapporte Le Progrès. Ils se sont emparés du véhicule, l’ont pillé un peu plus loin, puis l’ont brûlé, ainsi que leur propre voiture.

Trois malfaiteurs bien informés et organisés s’en sont pris à un fourgon de fret jeudi 10 décembre à Rillieux-la-Pape, commune de la métropole lyonnaise, informe Le Progrès. Le véhicule transportait plusieurs colis, parmi lesquels de l’or et autres métaux précieux.

À bord d’une Volkswagen Passat équipée d’un gyrophare, ils ont barré la route au chauffeur et l’ont braqué avec des armes, le forçant à quitter son siège et à monter à l’arrière du véhicule, précise le site Actu17.

Lyon - Sputnik Afrique
«Il a mis sa main dans la poche et a sorti un flingue»: violente agression dans le métro de Lyon

Les hommes encagoulés ont alors conduit jusqu’à la commune voisine de Neyron, où ils ont pris ce qui les intéressait. Ils ont ensuite aspergé d’essence le fourgon et son chauffeur et y ont mis le feu avant de prendre la fuite. Ce dernier n’a pas été blessé, mais a été retrouvé sur place en état de choc et a été transporté à l’hôpital.

La Passat a été retrouvée plus loin, également brûlée. Le montant du préjudice n’a pas encore été évalué, mais devrait être assez élevé en raison de la nature du chargement, indique le quotidien local. La police judiciaire de Lyon a été chargée de l’enquête.

Poste de police attaqué

Deux semaines plus tôt, le poste de la police municipale de Rillieux-la-Pape avait été attaqué à deux reprises en 24 heures, la première fois par une quinzaine d’individus encagoulés. Des renforts et des grenades lacrymogènes avaient été nécessaires pour les disperser. Aucun des agresseurs n’a pu être interpellé.

Le lendemain, une dizaine d’individus ont lancé des pierres et tiré avec des mortiers d’artifice en direction du bâtiment. Toujours sans aucune interpellation, les CRS sont parvenus à les repousser. L’enquête a été confiée à la sûreté urbaine.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала