Les Pays-Bas expulsent deux diplomates russes accusés d'espionnage

S'abonnerTelegram
Les autorités néerlandaises ont expulsé deux diplomates russes accusés d'espionnage sur les hautes technologies, rapporte ce jeudi le renseignement néerlandais. Ils doivent quitter le pays dans un délai de deux semaines.

Le Service général de renseignement et de sécurité néerlandais (AIVD) accuse deux diplomates russes d'espionnage, indique ce jeudi 10 décembre le service dans un communiqué. Ils ont été déclarés personae non gratae et doivent quitter le pays dans un délai de deux semaines, précise le ministère néerlandais des Affaires étrangères.

«Ils sont des agents du SVR [Service de renseignement extérieur, ndlr]. Ils ont travaillé sous couverture en tant que diplomates accrédités à l'ambassade de Russie à La Haye», rapporte l’AIVD.

D’après le communiqué, les Russes étaient engagés dans la collecte de diverses informations liées aux hautes technologies, notamment l'intelligence artificielle, les semi-conducteurs et les nanotechnologies.

L'ambassadeur de Russie aux Pays-Bas, Alexandre Choulguine, a été ensuite convoqué au ministère néerlandais des Affaires étrangères pour discuter de la situation concernant les diplomates accusés d'«espionnage».

«Chasse aux sorcières» russes en Europe

Des accusations d'«espionnage» de citoyens russes se font régulièrement entendre dans les pays européens. Une «chasse aux sorcières», selon Moscou, estimant qu’elles «entravent» les efforts diplomatiques.

En août, un dispositif d'espionnage a été découvert dans la voiture d’un attaché militaire russe aux Pays-Bas. L’ambassadrice néerlandaise par intérim à Moscou, Dominique Kuhling-Bakker, a été convoquée au ministère russe des Affaires étrangères suite à l’incident. Un acte qui a été qualifié d’hostile et qui contribue à la détérioration de relations bilatérales déjà compliquées.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала