La Russie accuse le Jerusalem Post d'avoir déformé les propos de son ambassadeur en Israël

© Sputnik . Maria BalarevaJournaux
Journaux - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Une journaliste du Jerusalem Post a «ajouté des commentaires personnels à des citations hors contexte» de l'ambassadeur russe Anatoli Viktorov, ce qui a déformé le sens général de son interview, fustige l'ambassade de Russie en Israël.

Le récent entretien accordé au Jerusalem Post par Anatoli Viktorov, ambassadeur russe en Israël, dans lequel il évoque notamment l’instabilité au Moyen-Orient, lui a coûté une convocation au ministère israélien des Affaires étrangères. L'ambassade de Russie a par la suite accusé le média d'avoir déformé les propos du diplomate.

Selon le quotidien, M.Viktorov a déclaré que la cause principale de l’instabilité au Moyen-Orient n’était pas l’Iran, mais les conflits israélo-arabes, notamment le conflit israélo-palestinien.

Il aurait également mis en doute les liens entre le Hezbollah et l’Iran, puis déclaré «Israël attaque le Hezbollah; le Hezbollah n'attaque pas Israël», en référence à des bombardements israéliens sur des convois d’armes en Syrie, et aurait ajouté qu'Israël ne devait «pas attaquer les territoires des membres souverains de l'Onu».

L’ambassade russe a qualifié de «regrettable» que des «représentants des médias apportent leur propre accent» dans une interview et a dit espérer que cet incident n’aurait pas d’impact sur les relations amicales entre la Russie et Israël.

«La correspondante a ajouté des commentaires personnels aux citations de l'ambassadeur prises hors contexte, ce qui a déformé l'orientation générale de la conversation. L'ambassade a adressé une lettre officielle au rédacteur en chef du Jerusalem Post», informe l'ambassade de Russie.

Une discussion constructive

Suite à la publication de cet entretien, le diplomate a été convoqué par le chef du département politico-stratégique du ministère des Affaires étrangères israélien, Alon Bar. Celui-ci s’est «catégoriquement opposé aux déclarations de l'ambassadeur», relate le ministère dans un communiqué, précisant que ces affirmations ne correspondent pas aux réalités au Moyen-Orient. 

La représentation diplomatique précise que la discussion entre Alon Bar et Anatoli Viktorov s’est déroulée «de manière constructive».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала