Le «champignon tueur des hôpitaux» détecté au Brésil, une première

S'abonnerTelegram
Le Candida auris, champignon pathogène rare et résistant aux traitements provoquant des infections potentiellement létales, a été détecté chez un patient admis dans un hôpital brésilien, rapporte le ministère de la Santé du pays. Vu la difficulté de le traiter, il s’agit d’une «menace sérieuse pour la santé mondiale», estime l’institution.

Le Brésil a enregistré son premier cas possible de Candida auris, un champignon pathogène rare qui peut provoquer des infections résistant aux médicaments et entraîner la mort, a annoncé le 8 décembre le ministère de la Santé du pays.

Le Candida auris a été détecté chez un patient admis dans une unité de soins intensifs dans un hôpital de l'État de Bahia, indique un communiqué du ministère. Le champignon se trouvait sur l’extrémité du cathéter.

La préoccupation des médecins est expliquée par la résistance de certaines de ses souches aux trois catégories principales de médicaments antifongiques. Il peut provoquer des infections invasives dont celles du flux sanguin qui risquent d’être létales en cas de comorbidités. 

Après qu’un certain nombre de patients infectés par ce champignon qui se transmet pour l'instant essentiellement dans les hôpitaux, sont morts dans plusieurs pays, il a été désigné comme «tueur des hôpitaux» dans la presse.

Il se répand à travers le monde

Le Candida auris, qui, selon le ministère de la Santé, constitue «une menace sérieuse pour la santé mondiale», a été identifié pour la première fois au Japon en 2009. Le champignon peut se propager de manière particulièrement rapide dans les milieux de soins et entre les patients hospitalisés.

Ensuite il a été retrouvé au Royaume-Uni en 2013 et aux États-Unis en 2016. Le Candida auris a été identifié dans des dizaines de pays tout en restant plus répandu en Amérique du Sud et en Asie du Sud.

Un groupe de travail sur la santé a été mis en place pour étudier ce cas de plus près et empêcher le champignon de se propager, a indiqué le ministère brésilien.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала