La justice française condamne le Russe Vinnik à 5 ans de prison

© AFP 2022 SAKIS MITROLIDISAlexandre Vinnik (photo d'archives)
Alexandre Vinnik (photo d'archives) - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Condamné par la justice française pour une seule des 14 infractions qui lui étaient reprochées -blanchiment en bande organisée-, le Russe Alexandre Vinnik a écopé d'une peine de cinq ans de prison et de 100.000 euros d'amende, a-t-il été annoncé ce lundi 7 décembre.

Le Russe Alexandre Vinnik a été condamné ce lundi 7 décembre par la justice française pour blanchiment aggravé. Il a écopé d'une peine de cinq ans de prison et de 100.000 euros d'amende.

Sur 14 infractions au total qui lui sont reprochées, la responsabilité d’Alexander Vinnik n’a été retenue que pour une seule: le blanchiment en bande organisée.

L’avocat de l’accusé, Me Frédéric Belot, a qualifié cette décision de «très grave, basée sur les documents dont la partie française n’a que des copies».​

Selon son avocat, puisque le Russe a déjà passé trois ans et demi en prison, en théorie il ne devrait plus y rester qu’un an et demi. La défense a déjà exprimé qu’elle n’était pas satisfaite de la décision prise et a annoncé qu’elle prévoyait de la contester. La question des suites à donner à l'extradition d'Alexandre Vinnik ne peut être réglée qu'après l'examen du recours.

Arrestation du programmeur russe

Le programmeur russe avait été arrêté en Grèce en juillet 2017 à la demande des États-Unis qui l’accusent d’avoir créé sans licence une plateforme boursière de cryptomonnaie. Selon Washington, cette dernière aurait permis de blanchir entre quatre et neuf milliards de dollars.

Après une réclamation infructueuse de la Russie en 2018, c’est vers la France qu’il a été extradé le 23 janvier.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала