Lutter contre les virus à la russe: baignade dans un trou découpé dans la glace à Omsk

S'abonnerTelegram
Avec l'arrivée des premiers frimas en Russie, la saison de baignade hivernale est déclarée ouverte. Les amateurs de cette activité –appelés «morses»– de nombreuses villes russes ont déjà plongé dans l’eau glacée.

Sputnik présente cette marotte particulière en images depuis Omsk, en Sibérie occidentale.

 

© REUTERS / Alexey MalgavkoSamedi dernier, les «morses» d'Omsk ont célébré la 54e fête des amateurs de baignade hivernale.

Lutter contre les virus à la russe: baignade dans un trou découpé dans la glace à Omsk

 - Sputnik Afrique
1/8
Samedi dernier, les «morses» d'Omsk ont célébré la 54e fête des amateurs de baignade hivernale.

© REUTERS / Alexey MalgavkoLa fête s’est tenue au parc Zeliony ostrov («Île verte», en russe) situé dans le centre-ville sur la rive pittoresque de la rivière Irtych.

Lutter contre les virus à la russe: baignade dans un trou découpé dans la glace à Omsk

 - Sputnik Afrique
2/8
La fête s’est tenue au parc Zeliony ostrov («Île verte», en russe) situé dans le centre-ville sur la rive pittoresque de la rivière Irtych.

© REUTERS / Alexey MalgavkoLes «morses» de toute la région sont venus pour célébrer la fête qui a été animée par le Grand-Père Gel (un équivalent du Père Noël) et sa petite-fille, Snegourotchka.

Lutter contre les virus à la russe: baignade dans un trou découpé dans la glace à Omsk

 - Sputnik Afrique
3/8
Les «morses» de toute la région sont venus pour célébrer la fête qui a été animée par le Grand-Père Gel (un équivalent du Père Noël) et sa petite-fille, Snegourotchka.

© REUTERS / Alexey MalgavkoIl fait de -10 à -15 degrés depuis plusieurs jours à Omsk et l’Irtych est recouvert d’une glace qui est déjà assez solide. Sur la photo: un homme y découpe un trou avant le début de la fête des amateurs de baignade hivernale à Omsk.

Lutter contre les virus à la russe: baignade dans un trou découpé dans la glace à Omsk

 - Sputnik Afrique
4/8
Il fait de -10 à -15 degrés depuis plusieurs jours à Omsk et l’Irtych est recouvert d’une glace qui est déjà assez solide. Sur la photo: un homme y découpe un trou avant le début de la fête des amateurs de baignade hivernale à Omsk.

© REUTERS / Alexey MalgavkoOn est encore loin des grands froids sibériens, durant lesquels le thermomètre descend souvent jusqu’à -30 degrés.

Lutter contre les virus à la russe: baignade dans un trou découpé dans la glace à Omsk

 - Sputnik Afrique
5/8
On est encore loin des grands froids sibériens, durant lesquels le thermomètre descend souvent jusqu’à -30 degrés.

© REUTERS / Alexey MalgavkoLa saison de baignade hivernale dans cette ville sibérienne durera jusqu'au mois de mars.

Lutter contre les virus à la russe: baignade dans un trou découpé dans la glace à Omsk

 - Sputnik Afrique
6/8
La saison de baignade hivernale dans cette ville sibérienne durera jusqu'au mois de mars.

© REUTERS / Alexey MalgavkoLa pratique de la baignade dans l’eau glacée est très populaire non seulement en Russie, où l'hiver dure jusqu’à six mois dans de nombreuses régions, mais également dans d'autres pays de l'hémisphère Nord. Sauf que ces amateurs ont reçu des appellations différentes d’un pays à l’autre: en Russie, il s’agit des «morses», en Finlande, des «phoques», et aux États-Unis et au Canada, des «ours polaires».

Lutter contre les virus à la russe: baignade dans un trou découpé dans la glace à Omsk

 - Sputnik Afrique
7/8
La pratique de la baignade dans l’eau glacée est très populaire non seulement en Russie, où l'hiver dure jusqu’à six mois dans de nombreuses régions, mais également dans d'autres pays de l'hémisphère Nord. Sauf que ces amateurs ont reçu des appellations différentes d’un pays à l’autre: en Russie, il s’agit des «morses», en Finlande, des «phoques», et aux États-Unis et au Canada, des «ours polaires».

© REUTERS / Alexey MalgavkoLes propriétés fortifiantes et les bienfaits de l'eau glacée sont connus depuis les temps les plus reculés. Par exemple, les Slaves orientaux avaient, depuis l'époque païenne, la tradition –conservée jusqu'à nos jours– de plonger dans un trou percé dans la glace d’une rivière ou d’un étang après avoir pris un bain de vapeur traditionnel.

Lutter contre les virus à la russe: baignade dans un trou découpé dans la glace à Omsk

 - Sputnik Afrique
8/8
Les propriétés fortifiantes et les bienfaits de l'eau glacée sont connus depuis les temps les plus reculés. Par exemple, les Slaves orientaux avaient, depuis l'époque païenne, la tradition –conservée jusqu'à nos jours– de plonger dans un trou percé dans la glace d’une rivière ou d’un étang après avoir pris un bain de vapeur traditionnel.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала