La pandémie sape le moral des Canadiens dont 10% auraient déjà pensé à mettre fin à leurs jours

© AFP 2022 GEOFF ROBINSUn homme en masque dans l'Ontario
Un homme en masque dans l'Ontario - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
L’épidémie de Covid-19 tue non seulement physiquement mais aussi moralement: au Canada, dit une étude, une personne sur 10 a eu des pensées suicidaires durant les premiers mois de la propagation de la maladie, tandis que les jeunes ont été plus touchés dans leur état mental que les personnes âgées.

Selon une étude de l’université de Colombie britannique, réalisée avec la collaboration de l’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM), environ un tiers des Québécois avouent que la pandémie de Covid-19 a plombé leur moral, le chiffre allant jusqu’à 44% en Ontario. Les résultats ont été recueillis en mai, soit à la fin de la première vague, et en septembre, juste avant la deuxième, précise Le Journal de Montréal, qui évoque l’étude.

À l’époque déjà, 10% des Canadiens reconnaissaient avoir plongé dans le désespoir allant jusqu’à avoir des idées suicidaires. Or, le monde voit déferler depuis une deuxième vague de la maladie qui, au Canada, est plus meurtrière que la première dans certaines provinces.

 Brian Pallister - Sputnik Afrique
«Je suis le gars qui vole Noël»: en larmes, un responsable canadien appelle à ne pas se réunir pour les fêtes - vidéo
L’étude montre également que les femmes ont eu plus de mal à traverser les premiers mois de la crise: 45% des Canadiennes ont indiqué que leur santé mentale avait souffert pendant la pandémie, contre 33% chez les hommes.

Les plus affectés

Les idées noires rattrapent également certains groupes de la population plus que d’autres. Ainsi, les plus touchés sont ceux qui souffraient déjà de maladies mentales et qui ont perdu leur emploi à cause du Covid-19.

Les jeunes âgés de 18 à 24 ans ont également été très affectés. Ils étaient 60% à déclarer que leur état mental s’était détérioré en mai et en septembre. Par contre, parmi les 75 ans et plus, pourtant particulièrement menacés par la maladie, seulement 21% ont dit avoir ressenti du désespoir.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала