Un policier tire pour stopper un chauffard tout juste sorti de prison fonçant sur ses collègues à Tourcoing

© Photo Pixabay / geraltUne voiture de police (image d'illustration)
Une voiture de police (image d'illustration) - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Un chauffard sorti de prison il y a une semaine et sans permis de conduire a percuté plusieurs voitures, dont celle de policiers, en tentant de fuir un contrôle et en fonçant délibérément sur les forces de l’ordre. Un agent a tiré à deux reprises. Le conducteur et ses deux passagers ont été placés en garde à vue, relate La Voix du Nord.

Lundi 30 novembre, des policiers de la Brigade anticriminalité de Tourcoing (Nord) ont repéré un 4x4 Mercedes GLE immatriculé en Allemagne et connu des forces de l’ordre pour avoir refusé d’obtempérer quatre jours plus tôt, rapporte jeudi 3 décembre La Voix du Nord.

Alors que les fonctionnaires lui demandaient de stopper son véhicule, le conducteur a refusé et a fait marche arrière pour fuir, fonçant délibérément sur les policiers.

L’un d’entre eux a ouvert le feu en tirant à deux reprises au niveau des pneus de la voiture.

Tentant de prendre la fuite, le chauffard a percuté plusieurs véhicules en stationnement ainsi que celle de la BAC qui lui bloquait la route.

Police en France - Sputnik Afrique
Un chauffard fonce délibérément sur une policière dans l’Essonne afin de prendre la fuite
Pris au piège, le conducteur et ses deux passagers ont tenté de prendre la fuite à pied, mais ont été interpellés et placés en garde à vue.

Tout juste sorti de prison et sous stupéfiants

Deux des suspects sont connus des services de police. Le conducteur âgé de 26 ans était sorti de prison il y a une semaine et n’avait pas de permis de conduire.

Il était sous l’emprise de stupéfiants au moment des faits.

Il a été jugé en comparution immédiate ce jeudi, mais l’audience a finalement été renvoyée, selon le quotidien régional.

Son avocat a plaidé sa libération, tandis que le parquet a requis son placement en détention provisoire. La question sera tranchée par un juge des libertés et de la détention (JLD).

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала