Une étude donne l'espoir d'un rajeunissement au niveau cellulaire

S'abonnerTelegram
Des chercheurs ont réussi à inverser le processus de vieillissement chez des souris en restaurant leurs nerfs optiques, selon une étude publiée dans Nature. Cette découverte pourrait aboutir à des traitements pour l'Homme.

Les chercheurs disent avoir réussi à redonner la vision à des souris en rajeunissant certaines cellules, rapporte une étude publiée le 2 décembre dans la revue Nature. Cela permet d'espérer que des maladies liées à la vieillesse, comme le glaucome, puissent être traitées à l’avenir.

À mesure que le corps vieillit, les cellules se dégradent et perdent la capacité de se régénérer. Or, des scientifiques semblent avoir trouvé un traitement «phare» pour inverser ce processus.

Ayant injecté la composition des trois protéines «restauratrices de jeunesse», appelées OSK, dans les yeux de souris souffrant de lésions du nerf optique, ils ont réussi à améliorer leur vision.

«Je suis exalté de pouvoir rajeunir les organes et les tissus qui ne fonctionnent plus à cause du vieillissement et de la maladie, surtout lorsqu'il n'existe pas de traitement efficace», s’est félicité David Sinclair, auteur en chef de l'étude, interrogé par AFP.

Les résultats doivent être confirmés par d'autres tests sur les animaux, avec un chemin potentiellement long avant que les humains puissent être traités. Pourtant, Andrew Huberman, neuroscientifique de l'École de médecine de l'université Stanford, qui n'a pas participé à l'étude, estime que cette découverte représente «une étape importante» dans ce domaine.

«Pendant des décennies, on a fait valoir que la compréhension des processus de développement neuronaux normaux mènerait un jour aux outils pour réparer le cerveau vieilli ou endommagé... [ces] travaux montrent clairement que cette époque est maintenant bien arrivée», conclut-il.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала