Seule la Russie a proposé son vaccin anti-Covid aux employés de l’Onu

© Sputnik . Alexeï Agaryshev / Aller dans la banque de photosSiège de l'Onu à New York
Siège de l'Onu à New York  - Sputnik Afrique
À l’exception de la Russie, aucun autre pays ni organisation n’a proposé de vaccin anti-Covid aux employés de l’Onu, selon le porte-parole de son secrétaire général Stéphane Dujarric.

Pour le moment, seule la Russie a proposé son vaccin anti-Covid aux employés des Nations unies, a fait savoir ce mercredi 2 décembre le porte-parole du chef de l’Onu, Stéphane Dujarric.

«La proposition du vaccin pour les employés de l’Onu faite par la Fédération de Russie est unique à ma connaissance. Nous continuons des discussions avec eux ainsi qu’avec l’Organisation mondiale de la santé», a déclaré M.Dujarric lors d’un point presse.

Vaccin présenté à l’Onu

Auparavant, Vladimir Poutine avait proposé de fournir le vaccin Spoutnik V aux employés des Nations unies à titre gratuite. Le 2 décembre, la partie russe avait présenté le vaccin lors d’une visioconférence en marge de la session de l’Assemblée générale.

Selon le ministre russe de la Santé Mikhaïl Mourachko, plus de 40.000 personnes ont participé aux tests post-homologation du vaccin effectués en Russie, en Biélorussie, en Inde, aux Émirats arabes unis et au Venezuela.

Des négociations sont actuellement en cours en vue d’organiser des essais de Spoutnik V au Brésil ainsi que dans plusieurs autres pays.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала