«S’il le faut, la police sonnera aux portes à Noël», prévient la ministre belge de l’Intérieur

S'abonnerTelegram
La police redoublera de vigilance à Noël pour faire respecter les mesures sanitaires instaurées dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 en Belgique, a fait savoir la ministre de l’Intérieur du pays.

Lors d’un entretien avec le journal belge néerlandophone De Zondag, Annelies Verlinden, la ministre de l’Intérieur, a souligné qu’il était important d’appliquer la loi sur les mesures contre le Covid-19, surtout pendant les fêtes.

«Noël est un moment important pour beaucoup de gens, y compris pour moi», a-t-elle déclaré.

Mais si nécessaire, en raison des nuisances sonores par exemple, la police pourrait venir sonner aux portes. Toutefois, le souhait du gouvernement est de permettre plus de contacts humains à Noël.

«Je ne veux pas faire de fausses promesses. Mais c’est mon souhait absolu, et celui de mes collègues, de permettre un peu plus de proximité humaine pour Noël», a-t-elle souligné.

Respecter les mesures anti-Covid

Dans le même temps, les signaux d'alarme lancés par les hôpitaux doivent être pris très au sérieux. Il importe de «trouver un équilibre», a poursuivi Annelies Verlinden.

«Nous sommes maintenant à cinq semaines de Noël. Si nous nous en tenons tous aux mesures, nous pourrons peut-être avoir des perspectives pour les fêtes», a-t-elle noté.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала