Un chercheur dévoile l’avantage du troisième vaccin russe contre le Covid-19 

© AFP 2022 BRENDAN SMIALOWSKIVaccin
Vaccin - Sputnik Afrique
Le vaccin russe contre le Covid-19 développé par le Centre Tchumakov se différencie de ses analogues car il a été créé à partir du virus SRAS-CoV-2 inactivé, a déclaré au portail Ura.ru un chercheur dudit centre. Ses développeurs estiment qu’il contribuera à la meilleure réponse immunitaire de l’organisme en ajoutant qu’il serait prêt en février.

Le directeur de recherche du Centre Tchumakov, Alexeï Egorov, a nommé dans une interview au portail Ura.ru la principale différence entre le vaccin développé dans son établissement et ses analogues. 

Il a déclaré qu’il avait été créé à partir du virus SRAS-CoV-2 inactivé. Grâce à cela, ils attendent de lui la meilleure réponse immunitaire possible de l’organisme. 

«La principale différence avec ce vaccin est qu'il n'est pas fabriqué à partir d'antigènes individuels du coronavirus, mais à partir du virus inactivé complet. Par conséquent, il donne un ensemble complet de tous les antigènes de ce virus, ce qui donne un éventail de tous les anticorps», a déclaré M.Egorov en soulignant que cela pourrait donner à l’organisme une protection optimale.

De plus, il a souligné qu’il serait prêt approximativement en février.

D’autres vaccins développés en Russie 

Fin octobre, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé avoir recensé plus de 40 nouveaux vaccins contre le Covid-19 passant des essais cliniques dans différents pays.

Le premier au monde, baptisé Spoutnik V, a été créé par le centre de microbiologie Gamaleïa et homologué en Russie en août. Ce vaccin passe actuellement les essais post-homologation avec la participation de 40.000 volontaires dans plusieurs régions russes. Le 27 octobre, la Russie a soumis à l’OMS une demande de préqualification de Spoutnik V.

Le deuxième vaccin russe, baptisé EpiVacCorona, du centre scientifique Vektor, a été enregistré le 14 octobre. Les tests post sur 40.000 personnes de moins de 60 ans et 150 volontaires de plus de 60 ans doivent se dérouler en novembre dans différentes régions du pays.

Le Centre Tchumakov de l'Académie des sciences de Russie a développé un troisième vaccin russe qui fait également l’objet d'essais cliniques sur 300 volontaires. Le vaccin devrait être enregistré avant la fin de l'année.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала