Invité par Moscou à collaborer sur le vaccin Spoutnik V, Londres refuse

© Sputnik / Accéder à la base multimédiaVaccin Spoutnik V testé en Biélorussie (archive photo)
Vaccin Spoutnik V testé en Biélorussie (archive photo) - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Les autorités russes ont invité le Royaume-Uni à collaborer sur le premier vaccin au monde contre le Covid-19, Spoutnik-V, mais cette proposition a été rejetée, a annoncé l’ambassadeur de Russie à Londres, Andreï Keline.

Le ministère russe de la Santé a proposé à ses collègues britanniques de coopérer sur le vaccin russe contre le coronavirus, Spoutnik V, mais a reçu une réponse négative, a déclaré vendredi 2 octobre l'ambassadeur de Russie à Londres, Andreï Keline.

«Je dois dire que nous sommes complètement ouverts à cette collaboration [sur le Spoutnik V, ndlr], puisqu’il s'agit du premier vaccin [contre le coronavirus, ndlr]. Il faut nouer des liens au niveau des ministères. Nous nous sommes adressés au ministère britannique de la Santé, mais nous avons, hélas, reçu une réponse négative», a indiqué M.Keline lors du forum d'investissement russo-britannique RussiaTALK Online 2020: la crise est le temps des nouvelles opportunités.

Ordinateur, iamge d'illustration - Sputnik Afrique
Des hackers ont ciblé le centre Gamaleïa pendant le développement du vaccin Spoutnik V
Selon le diplomate, le vaccin passe des essais en Amérique latine, en Inde et dans d'autres régions pour établir qu'il n'a que des aspects positifs et qu'il n'a pas d’impact négatif.

Premier vaccin au monde contre le Covid-19

En août, le ministère russe de la Santé a enregistré le premier vaccin au monde contre la maladie à coronavirus, développé par le Centre de recherche Gamaleïa et produit conjointement avec le Fonds d’investissements directs de Russie (RFPI). Baptisé Spoutnik V, le vaccin prévoit l’administration de deux doses avec un intervalle de trois semaines.

Ses essais cliniques post-homologation ont débuté à Moscou le 7 septembre et les premiers volontaires ont été vaccinés le 9 septembre. Au total, 40.000 personnes participeront à l'étude, 10.000 d'entre elles recevront un placebo, ce qui est nécessaire pour tester l'efficacité du vaccin.

Plus de 50 pays du Proche-Orient, d’Asie, d’Amérique latine, d’Europe et de l’espace post-soviétique ont passé des commandes pour l’achat du Spoutnik V

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала