Haut-Karabakh: l’Arménie dénonce l’envoi par la Turquie de milliers de combattants de Syrie

© Sputnik . Ilya Pitalev / Accéder à la base multimédiale Haut-Karabakh
le Haut-Karabakh - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Selon Erevan, sur fond de l’aggravation de la situation dans le Haut-Karabakh la Turquie a transféré environ 4.000 combattants du nord de la Syrie vers l'Azerbaïdjan. Comme l’a précisé à Sputnik l'ambassadeur de l’Arménie en Russie, ils participaient déjà aux hostilités dans la région.

Des combattants envoyés par la Turquie depuis la Syrie participent déjà aux hostilités dans la région du Haut-Karabakh, a déclaré à Sputnik l'ambassadeur de l’Arménie en Russie, Vardan Toganyan.

«Selon nos informations, environ 4.000 combattants de Syrie ont été envoyés par la Turquie vers l'Azerbaïdjan. Ils reçoivent des formations militaires dans des camps d'entraînement et ils y sont transférés», a révélé l'ambassadeur.

M. Toganyan a précisé qu’il était difficile de déterminer l’origine ethnique de ces groupes.

«Soutien total» d’Ankara

Haut-Karabakh - Sputnik Afrique
La diplomatie arménienne insiste en France sur le rôle de la Turquie dans le conflit au Haut-Karabakh
Le ministère turc des Affaires étrangères a condamné le 27 septembre les actions de l'Arménie envers l'Azerbaïdjan dans la région du Haut-Karabakh et s'est déclaré prêt à lui apporter son «soutien total» sous la forme souhaitée.

Sur le plateau de France Inter l‘ambassadrice d'Arménie en France a rappelé que ces derniers mois Ankara avait renforcé sa présence militaire en Azerbaïdjan, ce qui «encourage» Bakou lors des tensions dans le Haut-Karabakh et «rend la situation sur place extrêmement préoccupante».

Escalade des tensions dans le Haut-Karabakh

Nikol Pashinian - Sputnik Afrique
Tensions dans le Haut-Karabakh: Erevan fait part de ses préoccupations à Emmanuel Macron
Dimanche 27 septembre, de nouvelles tensions ont éclaté dans la République autoproclamée du Haut-Karabakh. Selon ses autorités, des agglomérations ainsi que la capitale Stepanakert ont été visées par des tirs d'artillerie qui ont fait des morts et des blessés parmi la population civile.

De son côté, la partie azerbaïdjanaise a déclaré avoir lancé une «contre-offensive» après que les forces armées arméniennes ont attaqué des localités.

Plus tard dans la journée, la loi martiale a été décrétée en Arménie ainsi que la mobilisation générale. L’Azerbaïdjan a également introduit la loi martiale dans certaines parties de son territoire.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала