Des traces de Novitchok détectées sur une bouteille d’eau retrouvée dans l'hôtel où séjournait Navalny, selon son équipe

© Sputnik . Alexandre Kriajev / Accéder à la base multimédiaTransfert d'Alexeï Navalny de Russie en Allemagne
Transfert d'Alexeï Navalny de Russie en Allemagne - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
D’après un post sur l’Instagram de Navalny, des traces de Novitchok ont été détectées par des médecins allemands sur une bouteille d’eau retrouvée dans l'hôtel où il séjournait à Tomsk. Une information réfutée auprès de Sputnik par le concepteur de l’agent pour qui toutes les personnes seraient décédées si elles avaient été en contact avec l'objet.

Des traces de Novitchok ont été détectées sur une bouteille d’eau retrouvée dans l'hôtel où séjournait Navalny à Tomsk, indique une publication sur son compte Instagram.

«C’est ce qu’on appelle "une bouteille de Novitchok", soit une bouteille d’eau ordinaire en plastique, sur laquelle le laboratoire allemand a découvert des traces d’un agent toxique de guerre. Cette bouteille provient de la chambre d’hôtel où séjournait Navalny et toute notre équipe de tournage à Tomsk».

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от Алексей Навальный (@navalny)

Relayée sur le compte Instagram de Navalny, une vidéo montre une chambre d’hôtel décrite comme celle où l’homme politique a séjourné et trois bouteilles d’eau posées sur des meubles. Les images montrent également plusieurs personnes en train de poser les bouteilles dans des sacs en plastique.

Alexeï Navalny, archives  - Sputnik Afrique
Affaire Navalny: Moscou pointe des «incohérences» dans la position de l’UE
En légende, l’équipe de Navalny affirme que la vidéo a été faite une heure après avoir reçu l’information sur son hospitalisation suite au malaise qu’il avait fait à bord d’un avion.

En présence d’un avocat, les membres de son équipe se sont rendus dans la chambre pour un état des lieux.

Point de vue de l’un des concepteurs de l'agent toxique

Commentant l'annonce, l’un des concepteurs du Novitchok, Leonid Rink, a de nouveau mis en doute l’hypothèse de l’empoisonnement, affirmant à Spuntik que toutes les personnes qui ont été en contact avec cette bouteille, y compris Alexeï Navalny, seraient mortes si l'agent toxique y avait réellement été présent.

«Si c’était vrai, il aurait été impossible de toucher cette bouteille sans mourir. La personne concernée serait morte, tout comme toutes celles qui l’auraient prise sans gants et sans protections», souligne Leonid Rink.

«Si on prend en compte le fait que toutes les bouteilles sont identiques, c’est une pièce à conviction "morte". Nous ne pouvons pas l'examiner, car ils [les autorités allemandes, ndlr] l'ont. Toutes les bouteilles sont pareilles et on ne peut pas prouver qu’elle provient exatement de l’hôtel à Tomsk, pour ainsi dire. Comme il est impossible de démontrer que c’est la bonne. Elle a pu être fabriquée n’importe où dans le monde», ajoute M.Rink.

Nord Stream 2 - Sputnik Afrique
Le Président autrichien appelle à ne pas confondre l'affaire Navalny et Nord Stream 2
Interrogé par Sputnik, l’établissement concerné, le Xander Hotel, a refusé de commenter l’information.

Différents diagnostics

Les analyses réalisées par des médecins russes alors que l’opposant russe se trouvait dans un hôpital d’Omsk, en Sibérie, n’ont démontré aucun signe d’empoisonnement, mais un problème métabolique.

Persuadé que M.Navalny a été empoisonné par un agent neurotoxique de type Novitchok, le gouvernement allemand refuse toujours de remettre les résultats des analyses toxicologiques aux autorités russes.

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала