Interpellation musclée du rappeur Ademo: une garde à vue pour «usage de stupéfiants» et «rébellion» - vidéos

© Sputnik . Oxana BobrovitchPolice nationale
Police nationale - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Le musicien Ademo, du groupe PNL, a été violemment interpellé en plein Paris ce samedi 5 septembre. Il a été placé en garde à vue pour «usage de stupéfiants», «outrage» et «rébellion», a déclaré à l’AFP une source judiciaire.

Tarik Andrieu, connu sous le nom d’Ademo, rappeur et l'un des deux frères du groupe PNL, a été placé en garde à vue au commissariat du XIVe arrondissement de Paris pour «usage de stupéfiants», «outrage» et «rébellion», a appris l'AFP de source judiciaire.

Les faits se sont déroulés samedi dans l’après-midi près d'un café dans le quartier d'Alésia, dans le sud de Paris. Des témoins ayant partagé les vidéos de l’interpellation violente sous divers angles ont pointé que l’intervention policière avait eu lieu devant les yeux de l’enfant et de la femme du rappeur de 33 ans, originaire de la cité des Tarterêts, à Corbeil-Essonnes.

Sur des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, il est possible de voir le musicien être plaqué au sol puis menotté par plusieurs policiers devant le café.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала