Un conducteur de TGV manque une gare puis fait machine arrière

S'abonnerTelegram
Après ne s’être pas arrêté à la gare de Nîmes Pont-du-Gard, le conducteur d'un TGV reliant Toulouse à Lyon a fait machine arrière, relate France Bleu Gard Lozère.

Le 26 août, le conducteur d’un train qui circulait entre Toulouse et Lyon a manqué l'arrêt à la gare de Nîmes Pont-du-Gard et s'est arrêté quelques dizaines de mètres plus loin. 

TGV - Sputnik Afrique
Un TGV Paris-Strasbourg entre en collision avec des vaches - photo
«On a entendu l'annonce de la cheffe de bord qui nous expliquait que la gare de Nîmes avait été loupée par le conducteur. On sentait bien qu'elle était décontenancée. Ça a été positif parce que les gens ont commencé à rigoler et à discuter ensemble. Ça a été un moment assez marrant», a témoigné un passager.

D’après France Bleu, le conducteur est descendu afin de passer de la motrice avant à la motrice arrière et de rebrousser chemin. La manœuvre a duré 40 minutes.

L’arrêt à cette gare n’est pas toujours simple

Un conducteur a expliqué à France Bleu qu'il n’était pas toujours simple de gérer l'arrêt à cette gare puisqu’elle «ne dispose pas de point de repère de freinage comme c'est le cas habituellement».

Le train est arrivé à Lyon avec 30 minutes de retard.

«On nous a précisé directement en arrivant à Lyon qu'on pouvait demander une partie du remboursement sur le site de la SNCF. Franchement, tout a été bien géré», a indiqué le passager en question.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала