Nouvelle vague d'émeutes aux États-Unis

S'abonnerTelegram
Au moins deux personnes ont été tuées par balle lors des émeutes dans la ville américaine de Kenosha (Wisconsin), rapporte ce mercredi la chaîne ABC se référant à la police.

Découvrez des images de ces nouvelles manifestations pour l’égalité raciale aux États-Unis dans ce diaporama de Sputnik.

© REUTERS / Mike De SistiLa ville de Kenosha, dans le Wisconsin, est depuis quelques jours le théâtre d’émeutes. Les manifestations contre la violence policière y ont dégénéré en incendies et destructions de biens volontaires, ainsi qu’en affrontements avec les forces de l'ordre. Le couvre-feu a été décrété dans la ville.
Sur la photo: un cycliste passe à côté d'un camion en feu à Kenosha.

Nouvelle vague d'émeutes aux États-Unis

 - Sputnik Afrique
1/14
La ville de Kenosha, dans le Wisconsin, est depuis quelques jours le théâtre d’émeutes. Les manifestations contre la violence policière y ont dégénéré en incendies et destructions de biens volontaires, ainsi qu’en affrontements avec les forces de l'ordre. Le couvre-feu a été décrété dans la ville.
Sur la photo: un cycliste passe à côté d'un camion en feu à Kenosha.

© AP Photo / David GoldmanMalgré le couvre-feu, de nouvelles émeutes ont lieu à Kenosha dans la nuit de mardi à mercredi.

Nouvelle vague d'émeutes aux États-Unis

 - Sputnik Afrique
2/14
Malgré le couvre-feu, de nouvelles émeutes ont lieu à Kenosha dans la nuit de mardi à mercredi.

© REUTERS / Stephen MaturenSelon les autorités, les manifestants ont brûlé les locaux de trois entreprises, trois camions-poubelles et ont même renversé la reproduction d'un dinosaure installée près du musée municipal de paléontologie.

Nouvelle vague d'émeutes aux États-Unis

 - Sputnik Afrique
3/14
Selon les autorités, les manifestants ont brûlé les locaux de trois entreprises, trois camions-poubelles et ont même renversé la reproduction d'un dinosaure installée près du musée municipal de paléontologie.

© REUTERS / Mike De SistiDans le bâtiment du tribunal de district, des manifestants ont brisé les portes en verre et laissé sur les murs des inscriptions: «Ils nous tuent parce qu'ils ont peur de nous».

Nouvelle vague d'émeutes aux États-Unis

 - Sputnik Afrique
4/14
Dans le bâtiment du tribunal de district, des manifestants ont brisé les portes en verre et laissé sur les murs des inscriptions: «Ils nous tuent parce qu'ils ont peur de nous».

© AP Photo / Morry GashLes manifestants ont ignoré les appels des forces de l'ordre à se disperser et ont tenté de renverser les barrières autour du bâtiment du tribunal.

Nouvelle vague d'émeutes aux États-Unis

 - Sputnik Afrique
5/14
Les manifestants ont ignoré les appels des forces de l'ordre à se disperser et ont tenté de renverser les barrières autour du bâtiment du tribunal.

© AP Photo / Morry GashDes policiers portant casques et gilets pare-balles ont fait usage de gaz lacrymogène.

Nouvelle vague d'émeutes aux États-Unis

 - Sputnik Afrique
6/14
Des policiers portant casques et gilets pare-balles ont fait usage de gaz lacrymogène.

© REUTERS / Stephen MaturenLes émeutes ont fait deux morts et trois blessés par balle. La police n'a pas fourni d'informations sur les circonstances des faits.
Sur la photo: un manifestant intoxiqué par le gaz lacrymogène utilisé par la police.

Nouvelle vague d'émeutes aux États-Unis

 - Sputnik Afrique
7/14
Les émeutes ont fait deux morts et trois blessés par balle. La police n'a pas fourni d'informations sur les circonstances des faits.
Sur la photo: un manifestant intoxiqué par le gaz lacrymogène utilisé par la police.

© AP Photo / Morry GashUn témoin des tirs a déclaré au Kenosha News que certains des manifestants, qui brisaient les vitres des voitures et portaient sur eux des armes à feu, s’étaient disputés avec les propriétaires de ces véhicules qui exigeaient d'eux qu’ils arrêtent.

Nouvelle vague d'émeutes aux États-Unis

 - Sputnik Afrique
8/14
Un témoin des tirs a déclaré au Kenosha News que certains des manifestants, qui brisaient les vitres des voitures et portaient sur eux des armes à feu, s’étaient disputés avec les propriétaires de ces véhicules qui exigeaient d'eux qu’ils arrêtent.

© AP Photo / Morry GashPlus tôt, Tony Evers, gouverneur du Wisconsin, avait dû décréter l'état d'urgence. Afin de protéger les infrastructures et les biens culturels, il a ordonné de doubler les effectifs de la Garde nationale dans la ville pour les porter à 250 agents.

Nouvelle vague d'émeutes aux États-Unis

 - Sputnik Afrique
9/14
Plus tôt, Tony Evers, gouverneur du Wisconsin, avait dû décréter l'état d'urgence. Afin de protéger les infrastructures et les biens culturels, il a ordonné de doubler les effectifs de la Garde nationale dans la ville pour les porter à 250 agents.

© AP Photo / Morry GashLes émeutes ont commencé à Kenosha après que, le 23 août, un policier a tiré à plusieurs reprises dans le dos de Jacob Blake, un Afro-Américain âgé de 29 ans. La victime a été hospitalisée à Milwaukee dans un état grave.


Nouvelle vague d'émeutes aux États-Unis

 - Sputnik Afrique
10/14
Les émeutes ont commencé à Kenosha après que, le 23 août, un policier a tiré à plusieurs reprises dans le dos de Jacob Blake, un Afro-Américain âgé de 29 ans. La victime a été hospitalisée à Milwaukee dans un état grave.


© AP Photo / David GoldmanUn manifestant intoxiqué par le gaz lacrymogène utilisé par la police.
Nouvelle vague d'émeutes aux États-Unis

 - Sputnik Afrique
11/14
Un manifestant intoxiqué par le gaz lacrymogène utilisé par la police.
© AP Photo / Morry GashL'incident s'est produit dans l'après-midi du dimanche 23 août, alors que Jacob Blake essayait de séparer deux femmes qui se querellaient. Sur les images d’une première vidéo publiée le jour même, on voit Jacob Blake contourner une voiture, puis l'un des policiers l’attraper par son T-Shirt et lui tirer dans le dos. Sept coups de feu ont été tirés. Des témoins affirment que Jacob Blake n’était pas armé et que ses trois enfants étaient assis dans la voiture.
Sur la photo: des vitrines brisées par des manifestants, Kenosha.

Nouvelle vague d'émeutes aux États-Unis

 - Sputnik Afrique
12/14
L'incident s'est produit dans l'après-midi du dimanche 23 août, alors que Jacob Blake essayait de séparer deux femmes qui se querellaient. Sur les images d’une première vidéo publiée le jour même, on voit Jacob Blake contourner une voiture, puis l'un des policiers l’attraper par son T-Shirt et lui tirer dans le dos. Sept coups de feu ont été tirés. Des témoins affirment que Jacob Blake n’était pas armé et que ses trois enfants étaient assis dans la voiture.
Sur la photo: des vitrines brisées par des manifestants, Kenosha.

© AP Photo / Morry GashLe parquet du Wisconsin a ouvert une enquête. Les policiers impliqués dans l'incident ont été mis en congé administratif.
Sur la photo: des voitures brûlées lors des manifestations, Kenosha.

Nouvelle vague d'émeutes aux États-Unis

 - Sputnik Afrique
13/14
Le parquet du Wisconsin a ouvert une enquête. Les policiers impliqués dans l'incident ont été mis en congé administratif.
Sur la photo: des voitures brûlées lors des manifestations, Kenosha.

© REUTERS / Stephen MaturenBen Crump, avocat de la famille de George Floyd dont la mort a provoqué une vague de protestations en Amérique sous le slogan créé en 2013 de Black Lives Matter, a réagi à l'incident de Kenosha. «La police de Kenosha a tiré plusieurs fois dans le dos de cet homme noir. Maintenant il est dans un état critique. Nous exigeons que justice soit faite», a-t-il déclaré.



Nouvelle vague d'émeutes aux États-Unis

 - Sputnik Afrique
14/14
Ben Crump, avocat de la famille de George Floyd dont la mort a provoqué une vague de protestations en Amérique sous le slogan créé en 2013 de Black Lives Matter, a réagi à l'incident de Kenosha. «La police de Kenosha a tiré plusieurs fois dans le dos de cet homme noir. Maintenant il est dans un état critique. Nous exigeons que justice soit faite», a-t-il déclaré.



Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала