La police tire à plusieurs reprises dans le dos d’un homme noir dans le Wisconsin – vidéo

© AP Photo / File PhotoUne voiture de police américaine (archives)
Une voiture de police américaine (archives) - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
La police a tiré sur un homme noir dans le Wisconsin, aux États-Unis, donnant lieu à des mouvements de protestation. Le blessé a été hospitalisé et se trouve dans un état stable. Des heurts sont ensuite survenus entre manifestants et forces de l’ordre. Plusieurs véhicules ont été incendiés.

Des manifestants sont descendus dans les rues de la ville de Kenosha (Wisconsin), après que la police a tiré sur un homme noir, rapporte la chaîne de télévision américaine WDJT-TV. 

Donald Trump - Sputnik Afrique
Afro-Américains tués par la police? Les Blancs sont plus tués que les Noirs, répond Trump
Les forces de l’ordre ont annoncé dans un communiqué avoir été appelées pour un «incident domestique». Elles ont par la suite ouvert le feu à plusieurs reprises sur un individu noir du nom de Jacob Blake.

Le gouverneur du Wisconsin, Tony Evers, a déclaré que l’homme s’était fait «tiré plusieurs fois dans le dos, en plein jour». Les circonstances de l’incident restent floues, même si une vidéo de la fusillade a été postée sur les réseaux sociaux. On peut y avoir un homme noir marcher vers son véhicule et ouvrir la portière, alors que des policiers crient et pointent sur lui leur arme. Des coups de feu peuvent être entendus.

Plusieurs débordements

L’individu gravement blessé a été transporté à l’hôpital. Il est en vie et dans un état stable, a néanmoins précisé son père sur Facebook.

La police américaine - Sputnik Afrique
La police US s’excuse auprès d’une famille noire pour les avoir menottés et allongés au sol sans raison – vidéo

Des manifestants sont par la suite descendus dans la rue. Ils se sont d’abord réunis à proximité des lieux de l’incident, s’en prenant à la douzaine d’agents présents sur les lieux. Un officier a été attaqué et un photographe de WDJT-TV touché à la jambe par une brique lancée, rapporte la chaîne de télévision.

D’autres protestataires se sont rassemblés devant le siège de la police et le palais de justice local, incendiant de nombreux véhicules. La foule a été dispersée à l’aide de gaz lacrymogène. Aucune interpellation n’a eu lieu. Le comté a cependant déclaré l'état d'urgence alors qu’une enquête a été ouverte par le département de la Justice du Wisconsin.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала