Les USA renforcent encore leurs sanctions contre la France

© REUTERS / Regis DuvignauLe logo du groupe Airbus au siège de la société à Toulouse, dans le sud-ouest de la France
Le logo du groupe Airbus au siège de la société à Toulouse, dans le sud-ouest de la France - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Certains produits importés de Grèce et du Royaume-Uni bénéficieront désormais de la levée des sanctions US dans le cadre du litige sur les subventions d’Airbus et Boeing. Toutefois, le bureau du Représentant au Commerce américain a décidé de ne pas y toucher pour les produits français et allemands, allongeant même la liste des produits concernés.

Les États-Unis ont décidé de maintenir les surtaxes douanières sur les produits importés de certains pays de l’Union européenne, a annoncé le 12 août le bureau du Représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, tout en annonçant sa volonté d'entamer une nouvelle procédure avec l'UE pour parvenir à une solution.

Maquette à l’échelle 1:1 du futur CR929 à l'édition 2019 du Salon international aérospatial de Moscou - Sputnik Afrique
Concurrent de Boeing et Airbus: la date prévisionnelle des livraisons de l'avion russo-chinois annoncée
Les nouvelles taxes d’un montant de 7,5 milliards de dollars entreront en vigueur dès le 1er septembre. Leur niveau restera également inchangé, à 15% pour l'aéronautique et 25% pour tous les autres produits, relate Reuters.

La liste des importations concernées par ces surtaxes a été modifiée, certains produits britanniques et grecs en ayant été retirés. Le montant total des importations européennes surtaxées restera le même, Washington ayant compensé le manque à gagner en ajoutant à cette liste de nouveaux produits allemands et français. 

Un litige qui dure depuis 2004

Le litige concernant les subventions d'Airbus par les pays de l'UE remonte à 2004. Washington s'était plaint de cette pratique mise en place par le Royaume-Uni, l'Allemagne, l'Espagne et la France.

L'Organisation mondiale du commerce (OMC) a appelé Washington en octobre dernier concernant ces taxes douanières sur 7,5 milliards de dollars d'importations de l'UE.

L'Union européenne cherche pour sa part à obtenir auprès de l'OMC l'autorisation de surtaxer de quelque 10 milliards de dollars les importations américaines. 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала