Des policiers armés investissent les bureaux du géant russe Yandex à Minsk

© Sputnik . Maksim Blinov / Accéder à la base multimédiaLogo de Yandex
Logo de Yandex - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Des personnes masquées ont forcé l’entrée des bureaux de Yandex à Minsk, ville en proie à des manifestations contre la réélection du Président Alexandre Loukachenko. La société russe a confirmé la présence individus armés.

Yandex a confirmé des informations sur la présence de personnes armées inconnues dans ses bureaux de Minsk. Elles sont venues dans le bâtiment où se trouve le département du développement des services de la société, ainsi que dans les locaux de «Yandex.Taxi».

«Quelques personnes travaillent dans les bureaux, puisque l'entreprise fonctionne en télétravail depuis mars. Il n’y avait dans le bureau que des gardes, des opérateurs de service et des spécialistes clés soutenant le travail des bureaux», a déclaré une source de l'entreprise à Sputnik.

Témoignages

En Biélorussie, les femmes manifestent contre les actions des forces de l’ordre, le 12 août - Sputnik Afrique
Plus de 700 nouvelles arrestations en Biélorussie, une centaine de policiers blessés
Selon des témoins, trois ou quatre personnes en noir et masquées sont arrivées ce matin. Lorsque l’un des témoins est passé devant les bureaux, seuls des employés parlaient avec les hommes armés, les membres de la direction n’étant pas présents.

Un correspondant de Sputnik s’est rendu sur place. La porte était ouverte, vraisemblablement par un membre des forces de l'ordre. Il a noté ne vouloir faire aucun commentaire pour l’instant, ceux-ci «viendront plus tard».

La réception de Yandex n'a pas pu commenter rapidement la situation.

Démenti des autorités

Le Comité d’enquête a démenti qu’une perquisition avait eu lieu dans les locaux de Yandex à Minsk.

La société a informé l'ambassade de Russie à Minsk sur le passage des forces de l'ordre biélorusses dans trois de ses bureaux

Mouvement de protestation en Biélorussie 

Les manifestations se poursuivent pour le quatrième jour en Biélorussie où la population montre son mécontentement contre le vote présidentiel du 9 août. Selon la commission électorale, le chef de l'État sortant, Alexandre Loukachenko, a gagné avec plus de 80% des voix.

Minsk est devenue le principal théâtre des tensions entre les manifestants et les forces de l’ordre. Une personne est décédée, environ 6.000 ont été arrêtées.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала