Ce département peu touché à la fin du confinement connaît une hausse inexplicable des cas de Covid-19

CC BY 2.0 / Greg_Men / FinistereUne plage dans le Finistère
Une plage dans le Finistère - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Le Finistère fait état d’un nombre important de foyers épidémiques pour une raison imprécise, les Bretons indiquant quant à eux une affluence de vacanciers dans la région, rapporte Le Parisien. Cependant, la préfète explique plutôt ce phénomène par la tenue de deux fêtes familiales ayant rassemblé plus de 200 personnes.

Alors que certains indicateurs démontrent une reprise épidémique en France, le Finistère devient l’un des départements qui recensent un nombre important de clusters pour une raison incertaine, relate Le Parisien.

Un laboratoire - Sputnik Afrique
Un nouveau foyer de Covid-19 est détecté dans une entreprise de la Drôme
Après avoir été le département le moins touché à la fin du confinement, le Finistère change de rôle. Huit foyers ont encore été constatés le 23 juillet, avec 66 nouveaux cas enregistrés entre le 17 et le 23 juillet, poursuit le quotidien.

Les raisons de la recrudescence des contaminations sur ce territoire baigné par la mer ont suscité les interrogations de certains.

L’arrivée en masse des touristes en Bretagne n’est pas passée inaperçue par les habitants de la région qui affirment n’avoir «jamais vu autant de vacanciers ici», écrit Le Parisien en citant des témoignages.

Olivier Véran - Sputnik Afrique
Véran sur une nouvelle fermeture des frontières: «Rien n’est exclu»
Cependant, cette hypothèse a été réfutée par la préfète. «L'augmentation du nombre de cas positifs n'est pas due à des personnes qui viennent d'au-dehors de la Bretagne», mais de deux fêtes familiales ayant accueilli «plus de 200 personnes», a déclaré Michèle Kerry, citée par le quotidien.

Situation sanitaire

Alors que le nombre de contaminations a dépassé la barre de 1.000 pendant deux jours consécutifs, les autorités sanitaires estiment que les Français  s’isolent moins en cas de test positif au Covid-19. Elles rappellent la nécessité du respect des gestes barrières, de la distanciation sociale et de l’isolement pour protéger les autres.

Le ministère de la Santé indique que 581 cas groupés, y compris ceux enregistrés en Ehpad, ont été détectés depuis le 9 mai, et 11 nouveaux depuis le 23 juillet.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала