Les pilotes de l'Airbus A320 pakistanais «oublient» de sortir le train d’atterrissage peu avant le crash - photos

© Photo WPCION Pakistan & International/twitterUn Airbus 320 s'écrase au Pakistan, près de 100 passagers à son bord
Un Airbus 320 s'écrase au Pakistan, près de 100 passagers à son bord - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Les enquêteurs ont publié des photos inédites provenant d’une caméra de surveillance qui montrent l’avion de Pakistan International Airlines toucher le sol avec ses moteurs quelques minutes avant de s’écraser sur un quartier résidentiel de Karachi. Les faits remontent au 22 mai 2020.

Une vidéo enregistrée par une caméra de surveillance le 22 mai 2020 montre les moteurs de l’Airbus A320 racler le sol lors de la tentative d’atterrissage à Karachi survenue juste avant le crash qui a emporté la vie de 97 personnes. La séquence vient d’être publiée par les enquêteurs.

Crash d'Airbus au Pakistan - Sputnik Afrique
Une discussion sur le coronavirus a provoqué le crash de l’Airbus A320 au Pakistan
​Les pilotes auraient «oublié» de sortir le train d'atterrissage. Malgré les dégâts subis, l'Airbus de la compagnie Pakistan International Airlines (PIA) a pu redécoller avant de s'écraser sur un quartier résidentiel de la capitale pakistanaise quelques minutes plus tard.

L’enquête a permis de conclure que les pilotes ont commencé à sortir le train d’atterrissage lors de sa première tentative, puis l'ont rentré juste avant d’atterrir.Endommagés, les moteurs ont cessé de tourner l’un après l’autre. Le vol 8303 s'est écrasé à 1,3 kilomètre de la piste.

​«Déconcentrés»

Selon le ministre pakistanais de l'aviation, les pilotes discutaient du coronavirus lors de la tentative d'atterrissage et étaient donc déconcentrés.

En outre, «plusieurs avertissements concernant leur vitesse excessive, le train d'atterrissage rentré et la proximité du sol n'ont pas été pris en compte», indique le rapport des enquêteurs.

Dans le même temps, le ministre a pointé une «négligence» des contrôleurs aériens qui avaient vu le contact des moteurs avec la piste, mais ne l'avaient pas notifié à l’avion. Selon lui, l’avion était «à 100% en capacité de voler» et «il n'y avait pas de problème technique».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала