Une illusion d’optique bien connue enfin expliquée par des chercheurs - image

© Photo PixabayIllusion d'optique / image d'illustration
Illusion d'optique / image d'illustration - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Pourquoi en regardant deux points de la même couleur placés sur des arrière-plans différents avons-nous l’impression que ces points sont de différentes couleurs? D’après un groupe de chercheurs ayant finalement expliqué la nature de ce piège cérébral, sa réception est innée chez l’homme dès la naissance.

Des scientifiques de l’Institut technologique du Massachusetts (MIT) ont expliqué la nature des illusions d'optique qui dépendent de la perception de l'arrière-plan. Les résultats de l’étude ont été publiés dans la revue scientifique Vision Research.

Les spécialistes se sont donné pour objectif d’expliquer comment un homme perçoit deux points absolument identiques placés sur deux arrière-plans colorés de manière différente.

Selon les chercheurs, les artistes chinois utilisaient déjà ces méthodes il y a 800 ans. La luminosité d’un arrière-plan joue ainsi un rôle important.

À l’issue de plusieurs tests, les scientifiques ont établi qu’une personne évalue le niveau de la luminosité avant même que le cerveau analyse ce qu’il verra. D’après le neurobiologiste Pawan Sinha et ses collègues, cette réception est innée:

«Notre système visuel y est sensible dès notre naissance», explique-t-il.

Mécanisme «simple»

Afin de confirmer cette hypothèse, les chercheurs ont montré l’illusion en question à neuf enfants âgés de 8 à 17 ans, qui sont nés aveugles, mais dont la vision s’est restaurée après des opérations.

Comme le professeur Sinha l'avait prévu, tous les participants à l'expérience ont été piégés par l’illusion d’optique. Les enfants estimaient par erreur que les deux points identiques situés sur les deux arrière-plans étaient différents.

«Plusieurs phénomènes que nous attribuons si rapidement aux processus inférentiels de haut niveau peuvent en fait être programmés dans certains mécanismes très simples du cerveau qui existent de manière innée», a conclu le professeur.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала