L’infirmière interpellée à Paris après avoir jeté des pierres sur des policiers saisit l'IGPN

CC BY-SA 4.0 / Celette / Rue Cambacérès (Paris, 8e).Siège de l'IGPN, 11 rue Cambacérès (8e arrondissement de Paris).
Siège de l'IGPN, 11 rue Cambacérès (8e arrondissement de Paris). - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
L'infirmière Farida a porté plainte auprès de l'Inspection générale de la police nationale après son interpellation à Paris le 16 juin à la suite de jets de pierres sur des agents de police, indique BFM TV.

L'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie après la plainte de l’infirmière de 50 ans, qui a jeté des cailloux sur des policiers et a été interpellée à Paris, selon les informations de BFM TV.

Manifestation de soutien à l’infirmière Farida interpellée à Paris le 16 juin après avoir lancé des pierres sur des policiers - Sputnik Afrique
Venu soutenir l’infirmière Farida, Éric Coquerel dénonce une «disproportion» de la «force utilisée par la police»
La femme est confrontée quant à elle à quatre plaintes des policiers qui sont intervenus le 16 juin, d’après LCI.

Sa convocation devant le tribunal correctionnel est prévue le 25 septembre. Elle sera jugée pour «outrages» et «violences sans interruption totale de travail (ITT)» sur personne dépositaire de l'autorité publique, a précisé le parquet de Paris.

Arrestation polémique

Farida a été arrêtée le 16 juin pour outrage et jet de projectiles sur les forces de l'ordre. Les images de son interpellation musclée ont entraîné une polémique sur les réseaux sociaux. Des personnalités politiques et des internautes ont lancé le hashtag #LiberezFarida et des députés de La France insoumise lui ont publiquement apporté leur soutien.

Sa famille a expliqué que c’était un «geste de colère» d'une «infirmière à bout» qui a été «en première ligne pendant la crise du Covid».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала