Vers une chute record de la production de pétrole aux USA, selon Bloomberg

S'abonnerTelegram
La production de pétrole de schiste aux États-Unis pourrait tomber en dessous de cinq millions de barils par jour en 2020, d’après les analystes cités par Bloomberg.

La production de pétrole de schiste risque de se contracter d’un tiers aux États-Unis en raison d’une réduction record du nombre de puits opérationnels, rapporte l’agence Bloomberg citant les calculs de la société ShaleProfile Analytics.

Production de pétrole (archive photo) - Sputnik Afrique
Le pétrole va bondir jusqu'à 100 dollars le baril dans 18 mois, assure un milliardaire égyptien
Selon ses évaluations, en 2020, la production pourrait tomber en dessous de cinq millions de barils par jour, ce qui entraînerait des pertes significatives pour de nombreuses compagnies impliquées dans le secteur. Dans le même temps, les 15 plus grands producteurs de schiste américains ont réduit leurs investissements dans les nouveaux gisements de 48% en moyenne.

Précédemment, le département américain de l’Énergie avait estimé que la production de pétrole dans le pays devrait atteindre 13,5 millions de barils par jour début 2021.

Entreprises US, «cible évidente» pour la Chine

Les autorités américaines redoutent surtout que la Chine ne commence à racheter des entreprises américaines de schiste en difficulté. Dans le contexte «d’un effondrement sans précédent de la demande, des prix extrêmement bas et d’une dette catastrophique», elles semblent être une cible évidente, souligne le portail OilPrice.

Début mai, les analystes de la banque d’investissement Raymond James ont prédit qu’il ne resterait qu’environ 200 puits d’extraction d’hydrocarbures aux États-Unis vers la fin de l’année en cours, ce qui est quatre fois inférieur aux indices de 2019. En 2021, seules 225 installations fonctionneront dans le pays.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала