Ces écoles referment leurs portes quelques jours après la réouverture pour des suspicions de coronavirus

© AFP 2022 PHILIPPE LOPEZLa rentrée dans une école française après le confinement
La rentrée dans une école française après le confinement - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Alors que de nombreuses écoles primaires et maternelles ont à peine rouvert leurs portes, des médias font état de possibles cas de contamination au coronavirus détectés en leur sein et de fermetures forcées.

Quelques jours seulement après la réouverture des écoles, des suspicions de coronavirus ont été révélées dans certains établissements, lesquels se retrouvent même confrontés à des fermetures forcées.

Ainsi, des suspicions de contamination par le Covid-19 ont été signalées dans six écoles sarthoises. Celles-ci ont fermé dès que l’information a été connue, rapporte Ouest-France.

Le journal indique que plusieurs établissements du Finistère sont fermés pour les mêmes raisons et la rentrée, qui devait y avoir lieu cette semaine, a été reportée.

À Douarnenez, un agent municipal avait été en contact avec une personne exposée au coronavirus et la rentrée, prévue pour le jeudi 14 mai, a été repoussée dans l’ensemble des écoles publiques et privées par précaution en attentant le résultat de son test.

Des symptômes présentés par des adultes

À Brest, deux écoles qui avaient rouvert leurs portes mercredi ont dû les refermer pour jeudi et vendredi après qu’une enseignante a présenté de la fièvre.

En Mayenne, deux écoles privées ne peuvent plus accueillir les élèves depuis vendredi. France Bleu rapporte que deux enseignantes et une assistante de vie scolaire y présentent des symptômes du coronavirus.

Les assises des maires de Bretagne à Saint-Brieuc en avril 2019  (image d'illustration) - Sputnik Afrique
L'Élysée répond aux plus de 300 maires qui s'opposent à la réouverture des écoles
Dans la Loire, un établissement a dû refermer dès le lendemain de sa réouverture car un adulte semblait malade, indique France 3.

Dans les Yvelines, le fonctionnement de deux écoles a été perturbé vendredi 15 mai suite à la suspicion de cas de coronavirus chez deux enfants de la même fratrie, selon Le Parisien.

En Indre-et-Loire, en Haute-Garonne et dans l’Hérault, plusieurs ouvertures sont retardées en raison de cas suspects d’adultes, selon Midi Libre et Valeurs actuelles.

Ces informations n’empêchent pas le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, d’annoncer qu’«au moins 150.000 collégiens de la 6e et 5e» vont reprendre le chemin des cours la semaine prochaine dans les zones vertes, ce qui représente «environ 4.000 collèges».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала