L'OMS dit étudier un lien possible entre le Covid-19 et la maladie de Kawasaki chez les enfants

© Sputnik . Alexeï Vitvitsky / Aller dans la banque de photosOrganisation mondiale de la santé
Organisation mondiale de la santé - Sputnik Afrique
Des hypothèses initiales indiquent que le syndrome inflammatoire chez les enfants pourrait être lié au Covid-19, a déclaré le directeur général de l'OMS, qui a appelé les médecins à coopérer avec l'organisation et leurs autorités nationales.

L'OMS a indiqué vendredi étudier un possible lien entre la maladie Covid-19 et la maladie de Kawasaki, un syndrome inflammatoire touchant les enfants qui a fait un premier mort en France.

«Des hypothèses initiales indiquent que ce syndrome pourrait être lié au Covid-19 (...). Nous appelons tous les cliniciens dans le monde à travailler avec leurs autorités nationales et l'OMS pour être en alerte et mieux comprendre ce syndrome chez les enfants», a déclaré le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d'une conférence de presse virtuelle à Genève.

Premier enfant mort en France

Cette maladie inflammatoire a fait un premier mort en France, un garçon de neuf ans, mais ce syndrome proche de la maladie de Kawasaki reste rare, avec 135 cas relevés pour l'instant.

Un enfant - Sputnik Afrique
Un premier enfant atteint d'une forme proche de la maladie de Kawasaki est mort en France
L'enfant est décédé à Marseille le 8 mai de lésions cérébrales, suite à une atteinte cardiaque, a indiqué à l'AFP le professeur Fabrice Michel, chef du service de réanimation pédiatrique à La Timone.

Des tests de sérologie ont montré qu’il «avait été en contact» avec le coronavirus, mais n’avait pas développé les symptômes du Covid-19.

En Angleterre, c’est un adolescent de 14 ans qui est mort. Il faisait partie d’un groupe de huit enfants atteints de cette maladie rare, soignés en avril à l’hôpital pédiatrique Evelina de Londres.

Enfin, aux Etats-Unis, une centaine de cas, dont au moins trois décès, ont été rapportés dans l’Etat de New York.

La première alerte est venue du Royaume-Uni fin avril. Depuis, d’autres cas ont notamment été signalés en Italie, en Espagne ou en Allemagne.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала