Des pétroliers iraniens se dirigeraient vers le Venezuela pour lui venir en aide

© AFP 2022 ATTA KENAREUn pétrolier iranien près du port de Bandar Abbas (Iran du Sud)
Un pétrolier iranien près du port de Bandar Abbas (Iran du Sud) - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Chargés de carburant, plusieurs tankers iraniens se dirigeraient vers le Venezuela, indique Reuters qui cite des services de surveillance maritime. Bien que l’information n’ait pas encore été confirmée par les autorités vénézuéliennes, les États-Unis examinent déjà des mesures à appliquer, selon un officiel américain cité par l’agence.

Au moins cinq pétroliers iraniens chargés de carburant seraient en route pour le Venezuela, rapporte Reuters qui se réfère aux données de surveillance maritime.

L’un des cinq navires-citernes iraniens, le Fortune, est déjà entré dans les eaux de l’océan Atlantique où il se trouve près de Gibraltar. Cité par Refinitiv Eikon, le pétrolier Clavel qui navigue sous pavillon iranien a traversé le 13 mai le canal de Suez. D’après les données actualisées, il passe actuellement devant l’île de Chypre.

​Les ports d’arrivée des tankers ne sont pas encore connus, poursuit l’agence d’information. Cependant, ils transportent tous du carburant, argue Samir Madani,co-fondateur du service TankerTrackers.com, qui suit les expéditions et le stockage de pétrole, cité par Reuters.

Échanges entre pays sanctionnés

Ces expéditions marqueraient le prolongement de la coopération entre les deux pays, membres de l’Opep, dont les industries pétrolières sont soumises aux sanctions américaines.

Rosneft - Sputnik Afrique
La relation Russie-Venezuela continuera de se développer malgré les sanctions US, assure Moscou
Plusieurs vols en provenance de Téhéran ont apporté des matériaux au Venezuela pour l'aider à redémarrer l'unité de craquage catalytique de sa raffinerie de Cardon à 310.000 barils par jour, une action condamnée par les États-Unis qui préparent désormais une réponse à la livraison de carburant iranien au Venezuela, a déclaré un officiel de l’administration Trump à Reuters.

Ni le ministère du Pétrole du Venezuela ni la compagnie pétrolière d'État Petroleos de Venezuela (PDVSA) n’ont pour le moment commenté la livraison de carburant par l’Iran.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала