Une chef de service d’un hôpital se suicide, son entourage lie sa mort à l'épidémie

© Sputnik . Ilya Pitalev / Accéder à la base multimédiaUn médecin tient une séringue, image d'illustration
Un médecin tient une séringue, image d'illustration - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Une médecin urgentiste new-yorkaise qui travaillait auprès de malades du coronavirus s'est suicidée, son père comme certains de ses collègues ont lié ce geste aux souffrances psychologiques endurées par les soignants face à la pandémie.

La police de Charlottesville, en Virginie, a confirmé dans un communiqué que l’urgentiste Lorna Breen était morte le 26 avril à l'hôpital des suites de blessures qu'elle s'était elle-même infligées.

anxiété - Sputnik Afrique
Covid-19 et détresse psychologique au Québec: «il faut aussi aplatir la courbe de l’anxiété»
Âgée de 49 ans, elle dirigeait le service des urgences du New York Presbyterian Allen Hospital à Manhattan, et était revenue à Charlottesville, au domicile de ses parents, après avoir été elle-même touchée par le virus, selon le New York Times, qui a interrogé son père, Philip Breen, également médecin.

«Elle a essayé de faire son travail, et ça l'a tuée», a déclaré ce dernier au quotidien, soulignant qu'elle avait raconté avoir vu un flot de personnes arriver agonisantes à l'hôpital.

«C'est une victime autant que les autres qui sont morts» de la maladie, a-t-il ajouté, précisant qu'elle n'avait aucun passé de troubles mentaux.

L'hôpital n'a rien dit sur les causes possibles du suicide, précise l’AFP.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала