Un barbecue sur le toit d’un immeuble leur vaut plus de 500 euros d’amende

S'abonnerTelegram
Les fumées suspectes, repérées par une patrouille de police au-dessus d’un immeuble en Saône-et-Loire, n’étaient pas un incendie, mais un barbecue organisé par des jeunes sur un toit, relate Le Bien public.

Une patrouille du commissariat de Mâcon, en Saône-et-Loire, a mis lundi 20 avril un terme à un rassemblement de quatre jeunes qui avaient organisé un barbecue sur le toit d’un immeuble du quartier des Saugeraies, dans le nord de Mâcon, a annoncé Le Bien public.

Des moutons - Sputnik Afrique
Des troupeaux de moutons ravagent les terres agricoles pendant le confinement au Maroc – vidéos
En remarquant les fumées émanant du haut de l’immeuble, les policiers, qui patrouillaient la ville en confinement dû au Covid-19, ont d’abord pensé à un incendie, avant de tomber sur un groupe de jeunes ayant allumé un barbecue.

Le groupe a été incapable d'apporter la moindre explication à cette situation, selon le journal.

Les contrevenants ont été verbalisés et condamnés à 135 euros d’amende chacun pour le non-respect des mesures de confinement.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала