Des scientifiques différencient trois versions différentes de Covid-19

S'abonnerTelegram
Le nouveau type de coronavirus se décline en réalité en trois différentes versions car il a muté au cours de sa propagation dans le monde, selon des chercheurs de Cambridge. Ils affirment que le coronavirus qui a frappé en Chine et celui qui en a fait de même aux États-Unis sont en fait deux types différents, apprend-on sur le site de l’université.

Des scientifiques de l’université britannique de Cambridge ont dévoilé que trois types de coronavirus se répandaient de par le monde, informe le site de l’établissement.

A virologist working on finding a treatment against COVID-19, the novel coronavirus, holds samples at a level 3 laboratory at the Rega Institute for Medical Research at the University of Leuven, on February 28, 2020. - The number of new coronavirus cases in the world rose to 83,853, including 2,873 deaths, across 56 countries and territories by 1300 GMT on February 28, 2020, according to a report gathered by AFP from official sources. (Photo by JOHN THYS / AFP) - Sputnik Afrique
«Le génome du virus continue de muter»: le coronavirus en Espagne est différent de celui de Chine

Après avoir analysé l'histoire génétique du virus, les chercheurs en ont conclu qu'il avait muté pendant sa propagation.

Trois sous-types de coronavirus

La version du coronavirus qui a été transmis aux humains est la plus répandue en Australie et aux États-Unis. Les scientifiques l'ont baptisée type A. Les scientifiques précisent qu’elle était également présente dans la ville de Wuhan qui est considérée comme berceau de l’épidémie. Toutefois, il ne s’agit pas de la version qui y dominait.

Plus tard, elle a muté en un type B, qui a provoqué une épidémie en Chine. Il est noté que celui-ci n’a pas beaucoup traversé les frontières. Les chercheurs présume qu’il y a deux explications à cela:  soit grâce aux mesures rapides instaurées à Wuhan, soit grâce à une immunorésistance des habitants d’autres régions.

Chez les Européens, le type C est plus fréquent, et c’est un dérivé du type B. Le type C a été identifié chez les patients en France, Italie, Suède et les autres pays européens. Les scientifiques tiennent à souligner que le coronavirus continue de muter.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала