Un conducteur fonce sur un policier parisien pour échapper à l’interpellation mais celui-ci ouvre le feu

© AFP 2022 PHILIPPE LOPEZCovid-19 : contrôle de Police
Covid-19 : contrôle de Police - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Des policiers de la BAC ont eu recours à leurs armes de service le 30 mars dans le XVIIIe arrondissement de Paris après qu’un fonctionnaire a été percuté par la voiture d’un suspect lors d’un contrôle de routine. Le suspect et ses deux autres complices ont été placés en garde à vue, selon Actu 17.

Lundi après-midi, des policiers de la Brigade anti-criminalité ont repéré trois individus sortant d’un immeuble de la rue Belliard (XVIIIe) qui semblaient inquiets, relate Actu 17.

Le comportement des individus a éveillé les soupçons et les policiers ont décidé de procéder à leur contrôle, notamment eu égard au respect des mesures de confinement. Mais les trois hommes ont pris la fuite.

Tandis que l’un d’entre eux a couru vers l’entrée du métro, deux autres ont tenté de s’enfuir en voiture, mais un policier a placé la sienne en travers de la route.

Deux suspects interpellés sur-le-champ

Le conducteur qui a fait marche arrière a percuté un autre policier. Blessé à une cheville et à un poignet, il a ouvert le feu. Néanmoins, le chauffeur a réussi à s’enfuir, tandis que le passager a été interpellé. Une réplique d’un pistolet SIG Sauer a été découverte dans sa sacoche.

La police municipale française - Sputnik Afrique
Le 93 obtient «la palme» du non-respect du confinement, des renforts de police envoyés sur place
Le suspect qui avait couru vers le métro a été rapidement arrêté et a été placé en garde à vue tout comme le passager de la voiture.

Le conducteur, présentant une blessure par balle à l’épaule, a été interpellé et placé en garde à vue dans le Val-de-Marne.

Deux enquêtes ouvertes

Selon les premiers éléments de l’enquête menée par le 2e District de police judiciaire de la préfecture de police, les trois mis en cause ont participé à un braquage d’un couple dans l’immeuble d’où ils sont sortis.

L’Inspection générale de la police nationale (IGPN) a ouvert sa propre enquête conformément à la procédure lorsqu’un policier ouvre le feu.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала