La France et ses alliés forment une nouvelle force militaire au Sahel

© Sputnik . Valery Melnikov / Accéder à la base multimédiaDes militaires français au Mali (photo d'archive)
Des militaires français au Mali (photo d'archive) - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Conjointement avec ses alliés européens et africains, la France a officiellement formé vendredi 27 mars la Task Force Takuba, composée de forces spéciales européennes, destinée à combattre au côté des armées malienne et nigérienne au Sahel.

Les ministres de la Défense et représentants de 13 pays dont la France ont annoncé à l'issue d'une audioconférence, en raison de l'épidémie de coronavirus, la création de la Force Takuba qui opérerait principalement dans la région malienne du Liptako, écrit Reuters ce vendredi 27 mars.

Armée française au Sahel/opération Barkhane - Sputnik Afrique
Opération «Monclar»: la Légion étrangère en pointe d’un «effort sans précédent» au Sahel

«Une approche intégrée robuste est nécessaire pour inverser les tendances négatives actuelles et traiter les causes profondes de l'instabilité au Mali et dans la région du Sahel», affirment les ministres dans leur déclaration.

«Renforcer la sécurité permet de créer les conditions nécessaires au développement du Mali, à l'amélioration de la gouvernance et au respect de l'État de droit, qui sont, à leur tour, nécessaires pour parvenir à une paix durable.»

500 membres des forces spéciales européennes

Annoncée depuis plusieurs mois, la Task Force Takuba devrait être composée de 500 membres des forces spéciales européennes, dont une centaine de Français en plus des éléments déjà engagés dans la force Sabre.

Légionnaire du 2e REP au Sahel - Sputnik Afrique
Covid-19, terrorisme et autres conflits: le Sahel en proie à la «somalisation»

Placée sous le commandement de l'opération Barkhane, elle opérera principalement dans la région malienne du Liptako, précisent les ministres dans un communiqué conjoint.

Outre la France, la Belgique, le Danemark, l'Estonie, les Pays-Bas et le Portugal ont confirmé leur participation à Takuba. La Suède a également exprimé son intérêt, sous réserve d'accord de son parlement.

Takuba devrait atteindre sa capacité opérationnelle initiale à l'été 2020 et sa pleine capacité opérationnelle début 2021, précise la déclaration politique.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала