Des CRS du Mans prêtent main forte à la gendarmerie de Saint-Malo pendant le confinement

S'abonnerTelegram
Les gendarmes de Saint-Malo contrôleront désormais le respect du confinement sur les plages avec l’assistance de 71 CRS venus du Mans. La situation sur le littoral, particulièrement peuplé, est cependant «sous contrôle», selon France Bleu.

Samedi 21 mars, 71 agents des Compagnies républicaines de sécurité (CRS) du Mans sont venus renforcer la brigade de gendarmerie de Saint-Malo afin de contrôler le respect du confinement sur le littoral, relate France Bleu.

Au total, plus de 302 personnes ont été contrôlées et 17 verbalisées sur la zone littorale particulièrement peuplée en raison du fort taux de remplissage des résidences secondaires.

Le commissaire Guillaume Catherine a cependant déploré la présence de quelques récalcitrants.

Des comportements irresponsables

La ville de Paris lors de la troisième journée de confinement, 19 mars 2020  - Sputnik Afrique
Les forces de l’ordre ont dressé près de 39.000 contraventions en France depuis le début du confinement
«On a eu une dame qui faisait son footing et qui comptait aller se baigner derrière. Un monsieur aussi qui a été particulièrement arrogant, nous disant qu’il était scientifique et qu’il avait bien conscience du danger.»

Le commissaire a précisé que dans la grande majorité des cas, les gens étaient présents sur la côte en possession de leur attestation. Ils sortent soit pour aller au travail, soit pour un motif dérogatoire valable.

Il a indiqué cependant que certains irresponsables  allaient faire leurs courses en famille:

«C’est un comportement qu’on ne peut pas accepter. Les courses, c’est tout seul, on va et on rentre, c’est tout! Ce n’est pas une sortie en famille».

Des policiers confinés pour suspicions de Covid-19

Environ 100.000 policiers ont été chargés de veiller au respect des mesures de confinement mises en place depuis le 17 mars. Se trouvant en première ligne de la lutte contre la propagation du coronavirus, ils sont particulièrement vulnérables.

Ainsi, le secrétaire départemental Paris du syndicat Unité SGP Police, Rocco Contento, a déclaré samedi 21 mars sur BFM TV que 5.000 policiers, dont 650 à Paris, étaient confinés «avec des symptômes similaires au Covid-19».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала