Il convoie les recettes d’un narcotrafic, la justice le condamne pour conduite sans permis et lui rend l’argent

© Photo Pixabay / SkullmanUn conducteur au volant d'une voiture
Un conducteur au volant d'une voiture - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Les gendarmes ont interpellé dans les Yvelines un convoyeur d’argent d’un trafic de drogue transportant dans sa voiture 30.000 euros recouverts d’importants dépôts de stupéfiants. Pourtant, il s’est vu restituer cette somme destinée à un banquier occulte et a été condamné seulement pour conduite sans permis.

Un convoyeur d’argent de la drogue de 29 ans a été condamné par le tribunal correctionnel de Versailles à une amende de 1.600 euros après avoir décliné une fausse identité et conduit sans permis. Pourtant, il s’est vu restituer la somme de 30.000 euros qu’il devait remettre à un banquier occulte, rapporte Le Parisien le 16 mars.

Une voiture - Sputnik Afrique
Un véhicule chargé de 430 kg de drogue tombe en panne sèche lors d’une course-poursuite en Isère
Les faits remontent au 1er octobre 2017. Les gendarmes de Beynes avaient intercepté une voiture avec à son bord deux hommes originaires de l’Orne sur une route du côté de Jouars-Pontchartrain. Le conducteur n’avait pas de permis de conduire et avait donné un faux nom aux forces de l’ordre. Les militaires ont alors trouvé sur lui une somme de 10.000 euros et, après avoir fouillé le véhicule, ils ont encore découvert 20.000 euros cachés sous les sièges.

D’après le quotidien, une analyse des billets a montré un taux de dépôts de stupéfiants très élevé sur leur surface.

Le conducteur avait été interpellé mais avait eu le temps de prévenir un correspondant en lui envoyant un message à l’aide d’un téléphone crypté. Il y indiquait que les gendarmes avaient trouvé 20.000 euros alors qu’il devait les remettre «au Saraf», surnom donné à un banquier occulte chargé de blanchir l’argent de la drogue.

Les deux individus arrêtés ont expliqué qu’ils étaient en route pour l’Allemagne pour acheter une voiture et que les 10.000 euros proviendraient de la vente d’un autre véhicule.

Interpellation et restitution de l’argent

Les hommes ont alors été mis en examen avant d’être écroués durant quatre mois en attendant leur procès.

La source indique que le conducteur a expliqué aux enquêteurs qu’il devait remettre les 20.000 euros à une personne prénommée «Saraf» à la porte d’Orléans à Paris. En outre, il a également assuré que le téléphone ne lui appartenait pas. Et selon lui, le taux de drogue présent sur les billets viendrait des clients de sa sandwicherie et des ventes de voitures.

Les militaires ont alors identifié deux personnes, mais n’ont pas pu les localiser.

Le conducteur a ainsi été renvoyé devant un juge pour conduite sans permis et pour avoir décliné une fausse identité. Il a été condamné par le tribunal correctionnel de Versailles, à une amende de 1.600 euros. En plus de cela, il a obtenu la restitution des 30.000 euros.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала