Coronavirus: pour des médecins chinois, leurs collègues européens répéteraient une erreur fondamentale

© Sputnik . Alexey Danichev / Accéder à la base multimédiaUn médecin
Un médecin - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Le personnel soignant qui traite les infectés par le coronavirus n’est pas suffisamment protégé, ce qui est une grossière erreur dans le traitement, selon Bloomberg à qui les médecins de la ville chinoise de Wuhan ont accordé une interview.

Une erreur fondamentale dans le traitement de Covid-19 est l'insuffisance de la protection du personnel médical, ce qui augmente le taux de contamination, selon les médecins de la ville chinoise de Wuhan qui l’ont expliqué dans une interview accordée au groupe de médias Bloomberg.

A virologist working on finding a treatment against COVID-19, the novel coronavirus, holds samples at a level 3 laboratory at the Rega Institute for Medical Research at the University of Leuven, on February 28, 2020. - The number of new coronavirus cases in the world rose to 83,853, including 2,873 deaths, across 56 countries and territories by 1300 GMT on February 28, 2020, according to a report gathered by AFP from official sources. (Photo by JOHN THYS / AFP) - Sputnik Afrique
«Le génome du virus continue de muter»: le coronavirus en Espagne est différent de celui de Chine
«Nos collègues européens contractent la maladie dans leur pratique quotidienne et la proportion est tout à fait semblable à la situation initiale à Wuhan. Nous avons besoin de protéger notre personnel médical», a détaillé Wu Dong, professeur au Peking Union Medical College Hospital.

L'erreur se répète

En effet, à Wuhan au début de l'épidémie, des milliers de médecins ont été infectés en Chine pendant les premières semaines de janvier à cause du manque de moyens de protection et d'information sur le virus. Au moins 46 sont décédés.

En outre, selon les médecins, les personnes infectées ne présentent pas de symptômes au début et transmettent inconsciemment le virus à d'autres personnes.

Pour contrer cela, les médecins chinois suggèrent que des tests doivent être effectués pour détecter la maladie à un stade précoce. Ils ont également conseillé de ne pas baisser la garde lorsque l'épidémie est localisée quelque part, afin d'exclure de nouvelles infections.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала