Près de 50% des Turcs pensent que la présence de leur armée en Syrie n’est pas une «exigence»

© REUTERS / KHALIL ASHAWIVéhicules militaires turcs près d'Idlib
Véhicules militaires turcs près d'Idlib - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Pour la première fois, l’opinion publique turque est défavorable à l’action militaire du pays à Idlib. Selon un sondage MetroPoll, 48,8% des Turcs ne considèrent pas leur présence militaire dans la région comme impérative.

Alors que les tensions vont bon train dans la zone syrienne d’Idlib, près de la moitié des Turcs ne sont pas vraiment convaincus de la nécessité de la présence de leur armée dans la région, révèle une étude réalisée par l’institut MetroPoll.

«Jusqu’à présent, la société turque soutenait toutes les opérations militaires en Syrie. C’est la première fois que l’opinion publique est défavorable à l’action militaire à Idlib», constate l’institut.

Point sur la situation dans le gouvernorat d‘Idlib
 - Sputnik Afrique
Point sur la situation dans le gouvernorat d'Idlib
Selon l’étude, 48,8% des Turcs ne considèrent pas la présence de leur armée à Idlib comme nécessaire, tandis que 30,7% pensent le contraire. Dans le même temps, 20,5% des sondés se sont déclarés sans opinion.

36 soldats turcs tués par l’armée syrienne

Les tensions dans la province d’Idlib sont montées en flèche après que des terroristes syriens ont lancé le 27 février une attaque contre les forces gouvernementales. Ces dernières ont riposté, tuant 36 soldats turcs qui, selon la Défense russe, n’auraient pas dû s’y trouver.

Mardi 3 mars, le ministère turc de la Défense nationale a annoncé que son chasseur F-16 avait abattu un avion L-39 de l’armée syrienne au-dessus d’Idlib.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала