La Défense turque annonce la destruction de neuf chars et l’élimination de plus de 290 militaires syriens

© Sputnik . Mikhaïl Voskressenski / Aller dans la banque de photosDes matériels de guerre au bord d'une route dans le gouvernorat d'Idlib
Des matériels de guerre au bord d'une route dans le gouvernorat d'Idlib - Sputnik Afrique
Se référant à plusieurs sources dans la région, le ministère turc de la Défense nationale a déclaré que les forces armées de la Turquie avaient détruit au cours d’une opération dans la zone de désescalade d’Idlib plusieurs matériels militaires syriens, dont neuf chars, et avaient neutralisé 299 soldats des forces de Damas.

Le ministère turc de la Défense nationale a affirmé ce mardi 3 mars que les forces syriennes avaient subi d’importantes pertes dans les frappes de l’armée turque dans la zone de désescalade d’Idlib.

«Diverses sources dans la région indiquent que neuf chars, deux obusiers, six lance-roquettes multiples ainsi que deux véhicules militaires ont été détruits et 299 soldats du régime ont été neutralisés», indique un communiqué publié sur Twitter.

​Selon le ministère, ainsi les forces armées turques ont riposté à la mort d’un de leurs militaires. Neuf soldats turcs ont également été blessés.

«Les tirs de riposte se poursuivent contre 82 objectifs du régime [syrien, ndlr] dans la région», a ajouté la Défense turque.

Montée des tensions à Idlib

Le gouvernorat d'Idlib (archive photo) - Sputnik Afrique
Idlib: la Défense russe décompte 35.000 déplacés syriens vers la Turquie en 2020
Les tensions dans le gouvernorat syrien d’Idlib sont montées en flèche après que des combattants du groupe Hayat Tahrir al-Cham* (anciennement connu sous le nom de Front al-Nosra*) ont lancé le 27 février une attaque contre les positions des forces gouvernementales syriennes. Ces dernières ont riposté, tuant 36 soldats turcs qui, comme l’a précisé la Défense russe, n’auraient pas dû s’y trouver. La Russie a fait le nécessaire pour un cessez-le-feu total côté syrien et a garanti l’évacuation des morts et des blessés. Moscou a souligné que son aviation n’avait pas opéré dans cette région.

Le règlement de la situation à Idlib doit être discuté lors d’une entrevue de Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan qui aura lieu le 5 ou le 6 mars à Moscou.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала