Une vie après la mort: Mossoul deux ans et demi après la libération des terroristes

S'abonnerTelegram
Il y a deux ans et demi, Mossoul a été libérée des terroristes de Daech*. Les habitants qui ont quitté la ville pendant les opérations armées regagnent leurs foyers. Mais la ville est en ruines.

Découvrez la vie à Mossoul deux ans et demi après sa libération dans ce diaporama réalisé par Sputnik.

 

*Organisation terroriste interdite en Russie

© REUTERS / Abdullah RashidMossoul est située dans le nord de l’Irak, au bord du Tigre, à 400 kilomètres au nord-ouest de Bagdad. Elle a été la deuxième ville irakienne avec, en 2004, 1.846.500 habitants.
Sur la photo: la vieille ville de Mossoul après des chutes de neige, février 2020.
Une vie après la mort: Mossoul deux ans et demi après la libération des terroristes
 - Sputnik Afrique
1/15
Mossoul est située dans le nord de l’Irak, au bord du Tigre, à 400 kilomètres au nord-ouest de Bagdad. Elle a été la deuxième ville irakienne avec, en 2004, 1.846.500 habitants.
Sur la photo: la vieille ville de Mossoul après des chutes de neige, février 2020.
© AFP 2022 Zaid Al-ObeidiLes Arabes représentaient la plupart des habitants de Mossoul. Mais il y avait également des Turkmènes, des Yézidis et des Kurdes. Les habitants de Mossoul s’appellent les Mossouliotes.
Sur la photo: des mouettes au-dessus du Tigre à Mossoul, février 2020.
Une vie après la mort: Mossoul deux ans et demi après la libération des terroristes
 - Sputnik Afrique
2/15
Les Arabes représentaient la plupart des habitants de Mossoul. Mais il y avait également des Turkmènes, des Yézidis et des Kurdes. Les habitants de Mossoul s’appellent les Mossouliotes.
Sur la photo: des mouettes au-dessus du Tigre à Mossoul, février 2020.
© AFP 2022 Zaid Al-ObeidiAvant 2014, la ville était le centre historique des chrétiens nestoriens. Plusieurs prophètes du Vieux testament, notamment le prophète Jonas, y sont ensevelis. Le sépulcre de Jonas a été détruit par les terroristes de Daech* en juillet 2014.
Une vie après la mort: Mossoul deux ans et demi après la libération des terroristes
 - Sputnik Afrique
3/15
Avant 2014, la ville était le centre historique des chrétiens nestoriens. Plusieurs prophètes du Vieux testament, notamment le prophète Jonas, y sont ensevelis. Le sépulcre de Jonas a été détruit par les terroristes de Daech* en juillet 2014.
© REUTERS / Abdullah Rashid65% des habitants de la province vivaient à Mossoul. C’était le centre administratif et économique du nord de l’Irak où il y avait des dizaines de grandes et moyennes entreprises. 2.400 personnes travaillaient dans une fabrique de textile avant 2014.
Sur la photo: le Vieux pont sur le Tigre à Mossoul, février 2020.
Une vie après la mort: Mossoul deux ans et demi après la libération des terroristes
 - Sputnik Afrique
4/15
65% des habitants de la province vivaient à Mossoul. C’était le centre administratif et économique du nord de l’Irak où il y avait des dizaines de grandes et moyennes entreprises. 2.400 personnes travaillaient dans une fabrique de textile avant 2014.
Sur la photo: le Vieux pont sur le Tigre à Mossoul, février 2020.
© REUTERS / Abdullah RashidLa vieille ville de Mossoul en ruines et après les chutes de neige, février 2020.
Une vie après la mort: Mossoul deux ans et demi après la libération des terroristes
 - Sputnik Afrique
5/15
La vieille ville de Mossoul en ruines et après les chutes de neige, février 2020.
© AFP 2022 Zaid Aa-Obeidi L’église catholique romaine Notre-Dame de l'Heure à Mossoul, février 2020.
Une vie après la mort: Mossoul deux ans et demi après la libération des terroristes
 - Sputnik Afrique
6/15
L’église catholique romaine Notre-Dame de l'Heure à Mossoul, février 2020.
© AFP 2022 Zaid Aa-Obeidi En 2014, avant l’occupation de Mossoul par Daech*, près d’un demi-million des habitants ont quitté la ville.
Sur la photo: les ruines du château historique Bash Talia au bord du Tigre. Le château construit au XIIe siècle était considéré comme l’un des principaux monuments de Mossoul.
Une vie après la mort: Mossoul deux ans et demi après la libération des terroristes
 - Sputnik Afrique
7/15
En 2014, avant l’occupation de Mossoul par Daech*, près d’un demi-million des habitants ont quitté la ville.
Sur la photo: les ruines du château historique Bash Talia au bord du Tigre. Le château construit au XIIe siècle était considéré comme l’un des principaux monuments de Mossoul.
© AFP 2022 Zaid Al-ObediLa ville contrôlée entre le 10 juin 2014 et le 10 juillet 2017 par Daech* était un rempart de ce groupe terroriste en Irak. C’est dans la mosquée Al-Nouri de Mossoul que le leader de Daech Abu Bakr al-Baghdadi a proclamé le 29 juin 2014 la fondation du califat sur les territoires syriens et irakiens avec comme capitale Raqqa. La célèbre mosquée Al-Nouri construite au XIIe siècle et le minaret ont été détruits en juin 2017.
Une vie après la mort: Mossoul deux ans et demi après la libération des terroristes
 - Sputnik Afrique
8/15
La ville contrôlée entre le 10 juin 2014 et le 10 juillet 2017 par Daech* était un rempart de ce groupe terroriste en Irak. C’est dans la mosquée Al-Nouri de Mossoul que le leader de Daech Abu Bakr al-Baghdadi a proclamé le 29 juin 2014 la fondation du califat sur les territoires syriens et irakiens avec comme capitale Raqqa. La célèbre mosquée Al-Nouri construite au XIIe siècle et le minaret ont été détruits en juin 2017.
© AFP 2022 Zaid Aa-Obeidi Dans une rue de Mossoul après les chutes de neige, février 2020.
Une vie après la mort: Mossoul deux ans et demi après la libération des terroristes
 - Sputnik Afrique
9/15
Dans une rue de Mossoul après les chutes de neige, février 2020.
© REUTERS / Abdullah RashidLes terroristes de Daech* ont été expulsés de Mossoul le 10 juillet 2017.
Une vie après la mort: Mossoul deux ans et demi après la libération des terroristes
 - Sputnik Afrique
10/15
Les terroristes de Daech* ont été expulsés de Mossoul le 10 juillet 2017.
© REUTERS / Abdullah RashidSous le contrôle des terroristes et suite à l’opération de libération, 15 des 54 quartiers d’habitation dans l‘ouest de la ville étaient presque entièrement détruits. Le préjudice était moins grave dans les 23 autres quartiers.
Une vie après la mort: Mossoul deux ans et demi après la libération des terroristes
 - Sputnik Afrique
11/15
Sous le contrôle des terroristes et suite à l’opération de libération, 15 des 54 quartiers d’habitation dans l‘ouest de la ville étaient presque entièrement détruits. Le préjudice était moins grave dans les 23 autres quartiers.
© AFP 2022 Zaid Al-ObediLe Vieux pont à Mossoul, février 2020.
Une vie après la mort: Mossoul deux ans et demi après la libération des terroristes
 - Sputnik Afrique
12/15
Le Vieux pont à Mossoul, février 2020.
© AFP 2022 Zaid Al-ObediPrès de 10.000 bâtiments, essentiellement des immeubles d’habitation, ont été sérieusement endommagés ou détruits.
Une vie après la mort: Mossoul deux ans et demi après la libération des terroristes
 - Sputnik Afrique
13/15
Près de 10.000 bâtiments, essentiellement des immeubles d’habitation, ont été sérieusement endommagés ou détruits.
© AFP 2022 Zaid Aa-Obeidi Pendant les opérations armées, 40.000 habitants de Mossoul ont trouvé la mort, et plus de 800.000 sont devenus réfugiés.
Sur la photo: la vieille ville de Mossoul, l’église catholique romaine Notre-Dame de l'Heure, février 2020.
Une vie après la mort: Mossoul deux ans et demi après la libération des terroristes
 - Sputnik Afrique
14/15
Pendant les opérations armées, 40.000 habitants de Mossoul ont trouvé la mort, et plus de 800.000 sont devenus réfugiés.
Sur la photo: la vieille ville de Mossoul, l’église catholique romaine Notre-Dame de l'Heure, février 2020.
© AFP 2022 Zaid Al-ObediUn homme sur un pont sur le Tigre à Mossoul, février 2020.
Une vie après la mort: Mossoul deux ans et demi après la libération des terroristes
 - Sputnik Afrique
15/15
Un homme sur un pont sur le Tigre à Mossoul, février 2020.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала