Pékin transmet à Moscou le génome du coronavirus, un vaccin en cours de développement

© AP Photo / Kin CheungPassengers wear protective face masks at the departure hall of a high speed train station in Hong Kong
Passengers wear protective face masks at the departure hall of a high speed train station in Hong Kong - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Les données transmises par la Chine ont permis aux scientifiques russes de développer des tests express visant à détecter la présence du nouveau coronavirus qui a déjà touché plus de 6.000 personnes à travers le monde.

La Russie et la Chine travaillent ensemble au développement d'un vaccin contre le coronavirus 2019-nCov, a déclaré mercredi 29 janvier le consulat russe de la ville chinoise de Canton.

La représentation diplomatique explique que Pékin a transmis à Moscou le génome du virus ce qui a permis aux «scientifiques russes de développer dans un bref délai des tests express visant à détecter en deux heures la présence du virus dans l’organisme».

«Des experts russes et chinois ont commencé à développer un vaccin», a également indiqué le consulat dans un communiqué publié sur son site Internet.

Près de 6.000 personnes touchées en Chine

Un laboratoire d'analyses - Sputnik Afrique
Un quatrième cas du nouveau virus chinois confirmé en France: une personne âgée dans un état sévère
La Russie n'a signalé aucun cas confirmé de contamination à ce coronavirus sur son sol.

Le bilan en Chine de l'épidémie du coronavirus 2019-nCoV s'est alourdi à 132 morts, ont annoncé mercredi les autorités sanitaires, alors que près de 1.500 cas supplémentaires de contamination ont été recensés pour atteindre les 5.974 personnes touchées.

Plusieurs pays, parmi lesquels les États-Unis, le Japon et la France, ont engagé des opérations de rapatriement de leurs ressortissants présents dans la zone de Wuhan.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала