Le revenu du futur stagiaire d’une eurodéputée LFI moqué par les internautes

© AP Photo / Thibault Camus Manon Aubry
 Manon Aubry - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Dimanche 26 janvier, la députée européenne de La France insoumise Manon Aubry a publié via Twitter une offre de stage. La proposition a fait polémique sur le Web, certains internautes la jugeant sous payée. La députée leur a répondu.

L’eurodéputée de La France insoumise Manon Aubry recherche un étudiant en communication ou en sciences humaines pour un stage de communication.

Dans son offre de stage publiée sur son compte Twitter, elle a indiqué que le candidat doit avoir un niveau d’étude d’au minimum bac+4. Le stagiaire aura pour mission la création de visuels, l’animation des réseaux sociaux, le soutien à l’activité parlementaire quotidienne et des recherches documentaires, entre autres.

La rémunération offerte est de 1.200 euros bruts par mois pour un temps de travail de 42 heures par semaine.

«De l’exploitation pure et simple»

Les internautes ont trouvé cette rémunération insuffisante pour une semaine de 42 heures et les compétences demandées.

«Hé, les trolls», répond-elle

La députée a répondu dès le lendemain à ceux qu’elle a qualifié de «trolls» via Twitter, signalant que ce montant était le double de l’indemnité légale minimale en France de 577 euros mensuels.

Euros - Sputnik Afrique
Faible rémunération? Macron déconseille le métier d’«élu» aux jeunes (vidéo)
Jointe par Le HuffPost, Manon Aubry a indiqué que «cette polémique n’a aucun sens» puisqu’il s’agit en réalité d’un cadre fixé par le Parlement européen pour les stages en «temps complet». Elle a notamment invoqué le règlement en vigueur, stipulant que le temps de travail pour un stagiaire est fixé à «8,5 heures pour une journée ordinaire». Ce qui, pour un temps plein, équivaut à 42,5 heures par semaine.

La députée a ajouté que la rémunération proposée se situait dans la fourchette haute de ce qui est habituellement proposé à Bruxelles. Alors que l’indemnité des stagiaires «démarre à 816 euros par mois», elle a fait «le choix de la fixer à 1.200 euros, soit le double de l’indemnité légale en France».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала