Une femme affirme avoir été agressée sexuellement dans un TER, le jeune homme interpellé

S'abonnerTelegram
Un jeune Algérien, qui a été interpellé pour agression sexuelle sur une femme dans un train, a dégradé une porte du commissariat, a insulté et menacé l’interprète et se trouvait en possession de cocaïne qu’il avait dissimulée «dans ses cavités naturelles», a relaté La Provence.

Des policiers sont intervenus mardi 21 janvier à l’arrivée d’un TER qui circulait entre Marseille et Gardanne, dans les Bouches-du-Rhône, après qu’une voyageuse a déclaré avoir subi des attouchements sexuels de la part d’un homme assis à côté, a raconté La Provence.

Bananes - Sputnik Afrique
Découverte de 500 kilos de cocaïne dans un chargement de bananes au marché de Rungis
Grâce à la description de l’agresseur, ils ont rapidement identifié le délinquant et l’ont interpellé à sa descente du train. Il s’est avéré que le jeune homme, un Algérien en situation irrégulière en France, était déjà défavorablement connu des services de police.

Placé en garde à vue, il a nié les faits dans un premier temps, mais a fini par avouer.

Il cachait de la drogue

Pourtant, l’histoire ne s’est pas arrêtée là. Le jeune homme a dégradé la porte des toilettes du commissariat et a été trouvé en possession de plusieurs pochons de cocaïne qu’il avait dissimulés «dans ses cavités naturelles», a poursuivi le journal.

Qui plus est, lors d’une nouvelle audition, le mis en cause a insulté l’interprète et l’a menacé.

Le suspect est poursuivi pour agression sexuelle, détention de stupéfiants, dégradations volontaires, ainsi que menace de crime ou de délit à l’encontre d’un chargé de mission de service public.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала