Trump affirme que Soleimani tramait un attentat contre une ambassade US

© Sputnik . Soheil GhanbarzadehL'Iran fait ses adieux au général Soleimani
L'Iran fait ses adieux au général Soleimani - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Le Président américain a déclaré que le général iranien Qassem Soleimani préparait un attentat contre une ambassade des États-Unis et qu’il s’agissait d’un «vrai monstre» qui aurait dû être éliminé «il y a très longtemps».

Le général iranien Qassem Soleimani, éliminé le 3 janvier dans une frappe de l’aviation américaine non loin de Bagdad, avait prévu d’organiser une explosion dans une ambassade des États-Unis, a affirmé ce 9 janvier le Président américain devant les journalistes réunis à la Maison-Blanche.

Toutefois, il n’a pas précisé l’ambassade dont il parlait.

«Nous avons repéré un vrai monstre. Nous l’avons éliminé. Cela aurait dû arriver il y a très longtemps», a-t-il souligné.

Donald Trump a ajouté que la décision de tuer le général Soleimani avait été également prise après que plusieurs militaires américains ont été tués ou blessés une semaine plus tôt.

Tensions dans la région

Le conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, Robert O'Brien, avait précédemment déclaré que le général Qassem Soleimani tramait des attentats et se préparait «à tuer des diplomates et militaires américains, et en nombre».

An Iranian holds a picture of late General Qassem Soleimani, head of the elite Quds Force, who was killed in an air strike at Baghdad airport, as people gather to mourn him in Tehran, Iran January 4, 2020.  - Sputnik Afrique
Trump, Soleimani et la mort à petit feu du droit international
Les Américains ont lancé dans la nuit du 2 au 3 janvier une opération spéciale près de l’aéroport de Bagdad et ont tué Abou Mehdi al-Mouhandis, numéro deux des Hachd al-Chaabi, et le général iranien Qassem Soleimani, commandant de la Force Al-Qods, unité d'élite des Gardiens de la révolution.

Dans la nuit du 7 au 8 janvier, deux bases militaires américaines en Irak ont été la cible de missiles. L’attaque a été revendiquée par la partie iranienne et le Pentagone a confirmé ces frappes.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала