Les USA sanctionnent six bateaux accusés d’avoir violé les sanctions contre le Venezuela

© AFP 2022 JUAN BARRETODes pétroliers au Venezuela (archive photo)
Des pétroliers au Venezuela (archive photo) - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Le département du Trésor américain a annoncé des sanctions à l'encontre de six pétroliers vénézuéliens que les États-Unis accusent d’avoir livré, en dépit des interdictions pesant sur le Venezuela, du carburant à Cuba.

Les États-Unis ont ajouté six navires à leur liste de gels des avoirs pour avoir transporté des produits pétroliers depuis le Venezuela jusqu’à Cuba, en violation des sanctions imposées au Venezuela, a annoncé, mardi 3 décembre, le département du Trésor américain.

«Aujourd'hui, l'Office of Foreign Assets Control (OFAC) du département du Trésor a identifié six navires comme faisant partie de la propriété bloquée de Petroleos de Venezuela, SA (PdVSA) conformément au décret N°13884, qui bloque les biens du gouvernement du Venezuela», a indiqué le Trésor dans un communiqué.

Miguel Diaz-Canel et Nicolas Maduro - Sputnik Afrique
Politique de sanctions des USA envers Cuba et le Venezuela: l’histoire se répète-t-elle vraiment?
Selon le Département, il s’agit des pétroliers Icaro, Luisa Caceres de Arismendi, Manuela Saenz, Paramaconi, Terepaima et Yare qui figuraient parmi les navires chargés de pétrole ayant quitté le Venezuela à l’automne pour se rendre à Cuba.

L’OFAC a en outre identifié le pétrolier Esperanza comme étant une propriété bloquée de la société Caroil Transport Marine Ltd., ajoutée à la liste noire pour ses opérations dans le secteur pétrolier vénézuélien. Ce même navire figurait auparavant sous le nom de Nedas sur la liste américaine, d’après l’organisme.

Sanctions US contre le Venezuela

Le Venezuela traverse une crise politique et économique qui a dégénéré en janvier après que le chef de l'opposition -soutenu par les États-Unis-, Juan Guaido, s'est proclamé Président par intérim. Les États-Unis et 54 autres pays ont reconnu M.Guaido comme dirigeant du Venezuela.

Washington a imposé des sanctions au Venezuela et gelé pour des milliards de dollars d’avoirs du pays. La Russie, la Chine, la Turquie, la Bolivie et de nombreux autres États reconnaissent Nicolas Maduro comme le seul chef d’État légitime du Venezuela.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала