Téhéran dénonce les «mensonges honteux» des USA sur leur soutien au peuple iranien

© Sputnik . Vladimir Fedorenko / Accéder à la base multimédiaMontagnes vues depuis Téhéran
Montagnes vues depuis Téhéran - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Les déclarations des États-Unis concernant leur soutien au peuple iranien, à la lumière des manifestations qui se déroulent dernièrement dans le pays, ont été qualifiées de «mensonges honteux» par le ministère iranien des Affaires étrangères qui a rappelé les sanctions et la pression économique de Washington imposées à l’Iran.

Le ministère iranien des Affaires étrangères a protesté contre «l’ingérence dans les affaires intérieures» du pays de la part des États-Unis, a annoncé le ministère mercredi 20 novembre.

Painted portrait of Abu Bakr al-Baghdadi - Sputnik Afrique
Pour Téhéran, les USA ont décapité Daech, «sa date de péremption» ayant expiré

Cette position a été annoncée à l’ambassadeur suisse à Téhéran, qui représente les intérêts des États-Unis, convoqué au ministère iranien des Affaires étrangères.

Les informations concernant la convocation de l’ambassadeur sont apparues dans le contexte des déclarations répétées par les États-Unis concernant les manifestations en Iran, dues à la décision des autorités d’augmenter rapidement le prix de l’essence.

Auparavant, la Maison-Blanche avait déclaré que les États-Unis soutenaient le peuple iranien dans ses manifestations pacifiques et condamnaient l’usage de la force contre les manifestants.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a qualifié les propos des États-Unis de «mensonges honteux», rappelant les pressions économiques et les sanctions de Washington contre l’Iran qui touchent notamment les citoyens ordinaires.

Téhéran - Sputnik Afrique
De nouvelles fresques antiaméricaines sur les murs de l’ex-ambassade US à Téhéran dévoilées - photos

Les déclarations des représentants américains à cet égard ont été qualifiées de cyniques.

Les tensions s'exacerbent

Les relations américano-iraniennes déjà très tendues se sont dégradées davantage après l’attaque de drones menée le 14 septembre contre les sites pétroliers saoudiens.

Cette attaque, qui a réduit de moitié la production de pétrole de la compagnie saoudienne Aramco, a été revendiquée par les rebelles houthis du Yémen. Or, les États-Unis et l'Arabie saoudite ont mis en cause l’Iran, ce que ce dernier dément.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала