La Belgique pourrait renvoyer ses F-16 pour lutter contre Daech

CC0 / HarryJBurgess / Un F 16 belge (photo d'illustration)
Un F 16 belge (photo d'illustration) - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
La Belgique pourrait à nouveau participer aux opérations de la coalition internationale contre les terroristes de Daech* avec des avions de combat F-16 «plutôt au deuxième semestre» de 2020, a déclaré le chef de la diplomatie belge.

La Belgique n’exclut pas l’éventualité de participer à nouveau l’année prochaine aux opérations militaires de la coalition internationale dirigée par les États-Unis contre les djihadistes de Daech* en engageant des avions, a fait savoir le 14 novembre le ministre belge des Affaires étrangères et de la Défense, Didier Reynders.

Sergueï Lavrov - Sputnik Afrique
Moscou commente les projets de Washington de contrôler des champs pétroliers en Syrie
La contribution à ces opérations pourrait être «aérienne» et avoir lieu «plutôt au second semestre» 2020, a-t-il déclaré à l'agence Belga à l'issue d'une réunion ministérielle à Washington.

Il s’agit pourtant d’une «option» dans le plan d’opérations militaires pour l’année 2020 que Didier Reynders doit soumettre au parlement puis au gouvernement.

Quatre ans d'opération

C’est en 2014 que Bruxelles a rejoint la coalition mise sur pied pour lutter contre Daech* qui s’était emparé de larges pans de territoire en Irak et en Syrie.

La Belgique avait déployé alors six avions à Azraq, en Jordanie, les Pays-Bas lui emboîtant le pas. Toutefois, des difficultés budgétaires avaient contraint par la suite les deux pays à opter en faveur d’un système de relève mutuelle, mais Amsterdam n’a pas toujours su le respecter. Les derniers Belges étaient rentrés de Jordanie en janvier 2018.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала