Hostie dérobée, plaques de plâtre jetées par terre: une église de Charente-Maritime profanée - images

CC0 / Arcaion / Bougies
Bougies  - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Des actes de vandalisme ont été commis dans l’église de Tonnay-Charente, près de Rochefort, en Charente-Maritime. Une enquêté a été ouverte.

Une ou plusieurs personnes ont profané le 9 novembre l’église de Tonnay-Charente, située non loin de Rochefort, en Charente-Maritime.

la cathédrale Saint-Alain de Lavaur (Tarn) - Sputnik Afrique
«Des églises saccagées, profanées»: la violence visant le culte en France ne faiblit pas
Le tabernacle a été forcé et des hosties ont été répandues par terre. En outre, l’hostie pour l’adoration et le plateau sur lequel elle était installée ont été dérobés. Des plaques de plâtre ont été jetées dans l’allée centrale.

«Cette profanation abjecte est une blessure et une humiliation douloureuses pour l’ensemble des catholiques du diocèse», a déploré Monseigneur Georges Colomb à Sud-Ouest.

«Plus aucun respect!»

Le maire de la commune Éric Authiat a publié des photos des dégâts sur sa page Facebook.

«Plus aucun respect! Lamentable! […] Tout notre soutien à Mr le Curé, au diacre et à l’Équipe pastorale», a-t-il écrit.

Une messe dite «de réparation» aura lieu le 14 novembre en l’église de Tonnay-Charente.

Une enquête a été ouverte en vue d’identifier le ou les auteurs de la profanation.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала