Un homme se voit interdire de monter dans un avion à Moscou à cause d’un chat trop gros

CC0 / Ben_Kerckx / Un chat
Un chat - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Après s’être vu refuser l’embarquement à bord d’un avion avec son chat, qui dépassait le poids limite admis par la compagnie, le propriétaire du félin lui a vite trouvé une «doublure» pour donner le change. Un stratagème qui a réussi.

Un homme n’a pas été autorisé à embarquer à l’aéroport Cheremetiévo de Moscou à destination de Vladivostok parce qu’il transportait un chat… qui était trop gros.

L’histoire a été racontée directement par le propriétaire de l’animal sur Facebook.

Le félin, qui s’appelle Victor, était arrivé en avion depuis Riga pour faire une correspondance à Moscou. Dans la capitale lettone, les deux complices étaient facilement montés à bord. Les problèmes ont commencé lorsque le passager a tenté de s’enregistrer pour le vol reliant Moscou à Vladivostok. Une employée de l’aéroport a plusieurs fois mesuré et pesé tous les bagages avant de déclarer que le chat devait lui aussi passer par la case balance. C’est là qu’il s’est révélé que l’animal de compagnie faisait 10 kilos et qu’il ne pouvait par conséquent voyager que dans la soute à bagages.

«À toutes mes tentatives de lui expliquer que le chat n’arriverait pas vivant à destination s’il voyage huit heures dans la soute à bagages et qu’il reviendrait hanter ses nuits jusqu’à la fin de sa vie, elle m’a répondu que telles étaient les règles», a expliqué le propriétaire de l’animal.

Perte de poids éclair

L’homme a alors annulé son enregistrement pour chercher une solution. Il a décidé d’enrôler un autre chat, plus petit, frêle et maigre, pour le faire passer pour Victor. Il a rapidement trouvé une svelte femelle, répondant au doux nom de Phoebe, dont le poids était entièrement conforme aux normes de la compagnie. Le propriétaire du chat a dû pourtant passer une nuit de plus à Moscou et payer des billets en classe affaires.

un avion - Sputnik Afrique
La compagnie aérienne la plus «fiable» de l'été est russe, l'une des moins «fiables» est française
Les internautes ont été très nombreux à poster des commentaires pour se féliciter, dans leur ensemble, de la décision du propriétaire, certains le critiquant pour avoir relaté cette astuce et redoutant que les compagnies ne changent les règles.

Il faut dire que de nombreuses compagnies aériennes, dont Air France, Aeroflot ou Lufthansa, limitent à huit kilos, cage comprise, le poids d’un chat ou chien pouvant voyager en cabine.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала