Joe Biden compare la position de Trump sur le pétrole syrien avec une «affiche de recrutement pour Daech»

© AP Photo / Elise AmendolaJoe Biden
Joe Biden - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Pour l’ex vice-Président Joe Biden, la décision de Donald Trump de laisser des troupes américaines en Syrie seulement pour garder le contrôle sur le pétrole ressemble à une affiche de recrutement adressée à Daech*.

L’ancien vice-Président américain sous Barack Obama et aujourd’hui candidat centriste à la Maison-Blanche Joe Biden a violemment critiqué Donald Trump pour sa décision de retirer les forces américaines de la frontière turco-syrienne pour les concentrer sur les champs pétroliers à l’intérieur du pays.

Donald Trump - Sputnik Afrique
«J’aime le pétrole»: Trump définit l’objectif principal des États-Unis en Syrie

«Il [Trump, ndlr] dit qu’il veut qu’on s’empare des gisements pétroliers et que nous les prendrons. C’est comme une affiche gigantesque de recrutement pour Daech* mesurant 300 pieds [91 mètres, ndlr], a ajouté l’ex vice-Président dans une interview accordée au Wall Street Journal.

Il a également critiqué Donald Trump pour son absence de politique étrangère au Proche-Orient, ce qui contribuait au renforcement des positions d’autres pays dans la région.

«Je ne pense pas qu’il [Trump, ndrl.] ait de politique étrangère. Regardez, la Russie renforce ses positions dans la région, Assad renforce les siennes. L’Iran se dote d’un chemin vers la Syrie et même vers le Liban. Si j’étais Israélien, je n’en serais pas très heureux, tout est mis sens dessus-dessous et en fait nous sommes restés seuls.»

Le contrôle du pétrole syrien

Vendredi 2 novembre, Donald Trump a affirmé devant les journalistes que l’objectif principal des États-Unis en Syrie était de garder le contrôle du pétrole dans ce pays. Les troupes américaines resteront dans le pays à cette fin mais ne patrouilleront plus les frontières, a-t-il admis.

Secteur pétrolier, Syrie - Sputnik Afrique
Le Pentagone s’approprie le contrôle des champs de pétrole dans le nord-est de la Syrie

Le 28 octobre, le chef du Pentagone, Mark Esper, a indiqué que les États-Unis maintiendraient leur contrôle des gisements pétroliers dans le nord-est du pays qui servait de source financière à Daech* lorsqu’al-Baghdadi était vivant, tout en expliquant que l’objectif était de laisser les forces kurdes s’en servir.

Trump vs Biden

Ces derniers temps, surtout sur fond de l’affaire autour de l’enquête sur Joe Biden en Ukraine, Donald Trump et l’ancien vice-Président ne cessent de s’échanger des piques. Ainsi mi-octobre le Président a qualifié Joe Biden, de «lèche-c*l» de Barack Obama. À son tour, Joe Biden a traité Trump de «Président excentrique et fou».

transcription de l’entretien téléphonique de Donald Trump et Volodymyr Zelensky  - Sputnik Afrique
Trump a effectivement proposé à Zelensky de s’occuper de l’affaire Biden

Les Républicains accusent en effet l'ancien vice-Président Joe Biden d'avoir fait pression sur un procureur ukrainien qui enquêtait sur son fils Hunter, membre du conseil d'administration d'un groupe gazier ukrainien et accusé de corruption.

En revanche, les Démocrates accusent Donald Trump d’avoir exercé des pressions sur Volodymyr Zelensky pour qu’il enquête sur Joe Biden et son fils.

* Organisation terroriste interdite en Russie

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала